Production d’un million de tonnes de coton : qui veut mentir au président IBK ?

C’est en principe le 11 avril que se tiendra le forum des cotonculteurs du Mali. Un événement placé sous la présidence du Chef de l’Etat. C’est à cette occasion que l’annonce de production d’un million de tonnes devrait être faite au président IBK. En réalité, il s’agit d’un grand coup de bluff qui ne manquerait pas de faire de vagues.

Quelle mouche a bien du piqué les responsables des producteurs en premier chef le président de l’Association permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togolo ?, serait-on tenté de demander. Selon nos sources, c’est lui qui aurait envoyé des émissaires dans les différentes zones de production pour informer les paysans que le président de la République leur demande un million de tonnes de coton graine pour la campagne en cours.  Des responsables de la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT), en mission dans la zone de Koutiala ont surpris des soi-disant envoyés du président de l’APCAM entrain de mentir sur le président de la République. Selon nos sources, ses responsables pensent qu’il y a une volonté manifeste de saboter les efforts de l’Etat et de lui faire perdre sa place de premier producteur de coton en Afrique de l’Ouest. Car, de leurs dires, demander aux paysans de produire un million de tonnes de coton graine revient à leur mettre une pression folle et ils ne pourront jamais produire du coton de qualité dans ces conditions. Mieux, la CMDT n’a pas les capacités à ce jour d’égrainer toute cette quantité de coton. Car les unités de production de Kimparana et de Kita sont toujours en chantier.

Si le président de l’APCAM a préféré jouer au faux mort face à notre instance, ce n’est pas le cas du chargé de la communication de la CMDT, Lamine Coulibaly. Ce dernier estime qu’ils ont appris aussi appris ces rumeurs mais n’ont aucune preuve. Il reconnaît que si le Mali est reconnu premier producteur de coton, c’est à cause de la qualité de son coton.

Un ancien employé de la CMDT confie que la capacité d’égrenage des dix-huit (18) usines de la CMDT actualisée après la modernisation de Koumantou, Dioila, Sikasso 2 et l’installation de Kadiolo s’établit à 640 mille tonnes en 150 jours. Il pense que la production d’un million de tonnes de coton graine pose  un certain nombre de problèmes agronomiques. Depuis sa création le pic réalisé par la CMDT est 728 mille tonnes. Quitter 728 mille tonnes pour aller directement à un million de tonne, cela fera une progression de 35%. Ce qui est difficile en termes agronomiques selon des spécialistes. S’il faut réaliser un million de tonne de coton, il va falloir que les  producteurs réduisent les superficies des céréales au détriment des superficies de coton.

Pour sûr, il est très hasardeux et même trop risquer de regarder le président de la République  dans les yeux pour lui mentir dans le seul but de vouloir lui plaire. D’aucun appellerait cela la tentation du diable. Car les chemins de l’enfer sont pavés de bonnes intentions.

Harber MAIGA

Source: Azalaï-Express

Suivez-nous sur Facebook sur