Je ne veux plus

Je ne veux plus vivre seul

Seul dans une maison sans lumière

Et dormir chaque soir les yeux ouverts

Je ne veux plus vivre sous la domination de ces hommes écervelés

Qui n’ont du respect pour personne

Même pas pour eux-mêmes

Je ne veux plus vivre dans cette logique de violence

Qui me met hors de moi

Je veux bien croire que je suis un homme libre

Comprendre cela comme une expérience de vie

Je ne veux plus vivre avec ces monstres

Qui m’humilient sans cesse et bafouent ma dignité

Cette dignité qui m’est si chère

Je veux vivre comme avant, Quitter cette prison

Voler comme un oiseau et chanter comme un perroquet

Je ne veux plus vivre avec cette angoisse si brulante

Je n’en peux plus de pleurer ces innocents

Qui n’ont rien fait pour mériter un sort si tragique

Je ne veux plus vivre dans cette détresse

Je veux m’épanouir sans crainte, Travailler sans pression

Profiter pleinement de mes droits en tant qu’être humain

Et non comme cet animal qui court le risque de se faire abattre par des assoiffés de vengeance

Je veux pouvoir contempler chaque jour

La beauté de cette nature qui m’a vu naitre

Je ne veux plus de ces individus chez moi

Avec des ambitions démesurées, NON !

Je veux tout simplement que la PAIX règne

Sur toute l’étendue du territoire malien

Rien que la PAIX !

La PAIX !

Signé :   Djénéba DOUMBIA, 
Doctorante à l’IPU
Le 10/06/2019

Source: Le Pays
Suivez-nous sur Facebook sur