Union européenne fournira au Mali des véhicules blindés

Bamako, 21 novembre (AMAP) L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Mali, Bart Ouvry, a annoncé, mercredi, à Bamako, l’arrivée prochaine de véhicules blindés de la coopération européenne pour permettre aux Forces armées maliennes (FAMa) de faire face aux défis des engins explosifs improvisés (EEI)

Au cours d’un déjeuner de presse, le diplomate européen a évoqué la situation sécuritaire au Mali et rappelé les acquis de la coopération entre le Mali et l’UE, qui a commencé en 1958. Face à cette guerre asymétrique terroriste imposée au Mali, il a assuré du soutien de l’UE dont les intérêts, au Mali, consistent à stabiliser le pays et à lutter contre le terrorisme.

Répondant aux questions des journalistes, notamment, sur l’efficacité de la Mission européenne de formation de l’UE au Mali (EUTM), la collaboration de l’UE avec les autres forces étrangères, l’équipement des Forces armées maliennes (FAMa), M. Ouvry a répondu qu’en matière de sécurité, l’UE déploie, depuis 2013, une mission, EUCAP, d’environ 600 soldats pour la formation et le conseil auprès de l’Armée malienne.

« En outre, depuis janvier 2015, une mission civile EUCAP Sahel Mali opère au bénéfice des Forces de sécurité intérieure (police, gendarmerie et garde nationale) », a-t-il ajouté.

« Nous ne sommes pas là pour imposer des solutions aux Maliens. Ce sont les Maliens qui, dans un dialogue politique, entre égaux, qui nous proposent leurs difficultés, leurs défis, qui nous demandent conseils et appuis matériels pour répondre aux défis du Mali », a précisé Bart Ouvry.

Un document remis à la presse rappelle que, depuis cette date, surtout à travers son instrument historique principal qu’est le Fonds européen de développement (FED), l’UE a soutenu le Mali, de manière continue, dans les domaines du développement rural, de l’environnement, de l’aide humanitaire, des infrastructures routières, du développement urbain et social, de l’appui institutionnel et de la culture. Cet appui s’est matérialisé par plus de 2 000 milliards de Fcfa d’aide.

Le document de stratégie pour la mise en œuvre du 11è FED au Mali, qui couvre la période 2014 à 2020, porte sur 665 millions d’euros, soit 436 milliards de Fcfa, concentré sur les quatre secteurs de la Réforme de l’Etat et consolidation de l’Etat de droit, du développement rural et sécurité alimentaire, de l’éducation et infrastructures.

Selon le diplomate européen, même au moment de la crise de 2012 au Mali, la coopération de l’UE n’a jamais été interrompue. « Dès 2013, l’UE a, substantiellement, augmenté son intervention au Mali, pour accompagner la sortie de crise, renforçant, en particulier, toutes ses actions en appui à la consolidation de la démocratie », a-t-il insisté.

BD/ MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook sur