Une dizaine de civils tués en deux jours dans la région de Mopti

Au moins 14 personnes sont mortes dans différentes attaques perpétrées contre des civils dans la région de Mopti depuis le 2 novembre.

 

Une tragédie humaine se passe à Mopti, dans le centre du Mali, où les tueries deviennent quotidiennes. Dans les cercles de Koro et Bandiagara, la situation sécuritaire est critique.

 

C’est un lundi sanglant que les forains du marché de Madougou (cercle de Koro) ont vécu le 4 novembre. Des hommes armés ont tué 9 personnes qui revenaient de la foire.

Le samedi 2 novembre, une autre localité du même cercle a connu également l’horreur. Le village de Kambré a été attaqué par des hommes armés non identifiés qui y ont tué 3 personnes, incendié les habitations et volé du bétail.

Par ailleurs, un enfant et un jeune homme de 25 ans ont été assassinés le lundi 4 novembre entre deux localités de la commune de Sangha, cercle de Bandiagara.

 

Ces attaques interviennent dans les jours suivant l’assaut contre le camp de l’armée malienne à Indelimane où, selon un bilan officiel non actualisé, 54 militaires ont trouvé la mort.

Le Président de la République s’est adressé à la Nation le 4 novembre pour appeler à un sursaut national face aux événements meurtriers auxquels le Mali fait face.

Malivox

Suivez-nous sur Facebook sur