Une délégation de l’ONU au Mali : Constater et proposer

Les directeurs régionaux des nations Unies et des partenaires régionaux (G5 sahel et Liptako Gourma) ont tenu  une conférence de presse  vendredi dernier à la Maison commune des Nations Unies. (Ancien QG de la MINUSMA sise à Badalabougou), dans la salle de réunion du rez-de- chaussée.

La conférence a été présidée par M. Mabingué Ngom le chef de la mission et le directeur régional de l’Afrique de l’ouest et le centre et Mme Mbaranga Gasarabwe représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l’ONU en présence membres de la Mission.

Il s’agissait d’engager le gouvernement malien et le système des nations Unies, à trouver ensemble des solutions durables aux défis et enjeux dus à la situation du Mali incluant les problèmes transfrontaliers et humanitaires.

Au cours de cette mission, le chef de la délégation, M. Mabingué Ngom a indiqué que le Mali a le  soutien de l’ensemble du système des Nations Unies. « Toute la Communauté internationale est dernière le Mali pour renforcer le développement » a-t-il dit.

Il ajoutera ensuite que sa  délégation a rendu une visite de courtoisie au président de la République le 9 juillet, après l’avoir félicité  pour sa réélection, et elle lui  a présenté ses condoléances, suite aux derniers évènements tragiques survenus au centre du Mali.

Dans  les questions relatives à l’autonomisation des femmes, la lutte contre la violence, la promotion de l’emploi des femmes et des jeunes, le retour de la paix et sa consolidation étaient au cœur des échanges. Le président de la République à l’occasion,  a renouvelé son engagement en félicitant la délégation: « c’est une bonne image de voir l’ONU ensemble et de parler d’une même voix », a- t- il conclu.

Aussi, les missionnaires du G5 sahel accompagnées du ministre de la santé, ont effectué  une visite à Mopti pour rencontrer les autorités locales et les personnes déplacées.

La mission a plaidé pour un plan d’urgence pour, la sécurisation de la région et le retour des personnes déplacées internes.

Constat sur place  de la délégation : dans la région de  Mopti, ces 140.000 déplacés ne disposent ni d’eau potable, ni d’habits, ni de nourritures, et ont besoin de  toutes ces choses, leur seul et unique souhait est d’avoir une aide pour rentrer chez eux.

Autrement dit dans leurs localités et  de renforcer leur sécurisation, a dit Mme  Mbaranga Gasarabwe.

Mme Mbaranga Gasarabwe a réitéré l’engagement des nations Unies à soutenir le Mali ” Nous sommes tous résolus à conjuguer les efforts pour accompagner le Mali dans la consolidation de la paix et le développement”. Nous ferons tout nos possible pour vous aidez à rentrer chez vous en  un bref délai.

Pour clôturer le chef de délégation M. Ngom a également insisté sur la volonté de coordination au-delà du SNU, dans une approche transfrontalière, pour une meilleure efficacité dans l’accompagnement du pays. Pour lui l’engagement des Nations Unies au coté du gouvernement et l’annonce des mesures d’accélération sont une réponse dans le centre du Mali sur le plan humanitaire et du développement.

Hinda Traoré

Source: Le 26 Mars

Suivez-nous sur Facebook sur