Un pays, deux drapeaux avec en commun, le “V” de la victoire

Nous vous proposons, un extrait, très significatif de la DÉCLARATION de la Coordinatrice des Femmes de l’Azawad, Madame Aminoutou Walt Biby, sur les Assisses tenues du 25, au 28 Novembre 2017 à Bamako: « Sur invitation du Ministère malien de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, la Coordination des Femmes de l’Azawad a pris part aux Assises des Femmes du Mali.

Dans le souci de fidèlement transmettre le message des femmes de l’Azawad au nom desquelles elles participent à ces importantes assises, les délégués de notre Coordination venues des différentes régions, ont tenue à refléter toute la réalité qui prévaut sur le terrain. Portant sur elles les couleurs symbolisant l’Azawad tel qu’il apparait encore aux yeux des défenseuses et militantes de sa cause à l’intérieur et dans le monde, les communications de nos militantes à cette occasion ont gardé toute la sincérité qu’exigent les défis du moment pour atteindre la paix durable »

Comme vous constatez, aisément, c’est une affaire qui a été soigneusement planifiée et exécutée de manière impeccable.

Ce qui est sûr, à ce stade: Un pays, deux drapeaux ! Avec, en commun, le “V” de la victoire. Ou, alors, le symbole du chiffre “deux” (2) pour annoncer le second mandat, synonyme d’élections truquées à l’avance ?

N’ayons pas l’indignation sélective, sinon notre pays sera sélectionné pour  disparaître. Si le PM reçoit la réponse de la Ministre de la Femme à sa demande d’explication,, alors le PM doit adresser, à lui-même, une autre demande d’explication car, tout ce qui se passe d’important dans le forum, lui est obligatoirement soumis, des mois à l’avance afin qu’il se rassure que tout va dans les sens des directives gouvernementales. Le PM, par l’intermédiaire de la SE, est au courant de tout, du début à la fin, et à travers ses rapports quotidiens, doit informer Ibkland de ce qui se trame. Donc IBK et son cabinet sont bel et bien au courant de tout y compris de l’affaire de drapeau, sinon on n’a plus de SE.

Alors qu’on arrête ce folklore et désormais qu’on confie ce dossier à la Haute Cour de Justice ou que celle-ci se saisisse d’office dudit dossier si sa compétence le lui permet.

Si sanctionnée seule, la Ministre sera un parfait bouc émissaire car, depuis 4 ans, des rebelles siègent à l’Assemblée Nationale sous la bannière du RPM, le parti au pouvoir, et personne ne dit mot. Ils n’ont certes pas arboré le fameux drapeau mais c’est comme si. Et les responsables de cette situation sont connus de tous. Ensuite, il est illusoire de penser qu’un Ministre peut organiser pareil événement sans s’en référer à qui que ce soit.

Alors, nous devons cesser les indignations sélectives pour nous attaquer aux vrais problèmes par ordre de priorité.

Mountaga Touré

SourceLe Démocrate-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur