Soldats prisonniers au Mali : « soutien total » de la France à la Côte d’Ivoire

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a affirmé mardi, lors d’une visite à Abidjan, que le soutien de Paris aux autorités ivoiriennes est « total » concernant les 46 soldats de ce pays emprisonnés au Mali depuis début juillet.

« Notre soutien est total auprès du gouvernement de la Côte d’Ivoire pour ces soldats qui sont aujourd’hui emprisonnés », a déclaré M. Darmanin à l’issue d’une rencontre avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

La question des 46 soldats accusés par Bamako d’être des « mercenaires » nourrit une vive querelle diplomatique entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

Abidjan assure qu’ils devaient participer à la sécurité du contingent allemand des Casques bleus au Mali, et réclame, comme l’ONU, leur libération immédiate.

Lors de sa visite, le ministre français s’est aussi rendu à l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) de Jacqueville, près d’Abidjan.

« La France et la Côte d’Ivoire sont très engagées dans la lutte contre le terrorisme. Nous devons continuer à aider évidemment, pour la stabilité de l’Afrique », a-t-il dit.

M. Darmanin a également évoqué les possibilités d’aide de la France pour les « grands évènements sportifs », rappelant que la Côte d’Ivoire organisera la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en janvier 2024.

Il devait notamment s’entretenir dans l’après-midi avec son homologue ivoirien Vagondo Diomandé et quittera Abidjan dans la soirée.

Suivez-nous sur Facebook sur