Sécurisation des Élections dans la Région de Mopti: La MINUSMA vient en appui aux Forces de sécurité

La Police des Nations Unies (UNPOL/MINUSMA) à Mopti vient de boucler une session de renforcement des capacités en matière de sécurisation des élections au profit de 45 agents des Forces de Sécurité du Mali (FSM). Cette formation s’est tenue du 9 au 13 mars 2020 dans l’enceinte du bureau régional de la MINUSMA.

 

Inscrites au Plan d’action annuel d’UNPOL, les formations dispensées au bénéfice des agents de la Police, de la Garde et de la Gendarmerie nationales du Mali, le sont conformément au mandat conféré par la résolution 21000 (2013) et les suivantes dont la 2480 (2019) du Conseil de Sécurité, qui enjoint la MINUSMA et ses composantes d’accompagner le Mali sur le chemin de la stabilité.

Le sergent Niama Dembélé de la Police nationale malienne à Sévaré a participé à cette formation dont l’objectif était de renforcer les capacités professionnelles et opérationnelles des Forces de sécurité maliennes sur la sécurisation des élections.

« Nous sortons de cette formation, très outillés sur les concepts de la sécurisation des élections, » a confié cet agent de la police malienne qui assure que les stagiaires « feront bon usage de ces concepts appris et qu’une meilleure restitution en serait faite aux camarades absents ».

Entre autres sujets, les participants ont pu acquérir des connaissances en communication sur la loi électorale, les organes chargés de l’organisation des élections, le rôle de la MINUSMA et celui des Forces de sécurité et de défense maliennes (FSDSM) avant, pendant et après les élections, le cadre juridique des droits de l’homme en lien avec les élections, les critères fondamentaux pour la tenue des élections libres et régulières et le processus électoral et violations ou abus des droits de l’homme.

« La crédibilité des élections dépend étroitement de la manière dont elles sont sécurisées, » a rappelé le Colonel Jean-Pierre Nyandu, Commandant régional de la Police des Nations Unies dans la région de Mopti peu avant la remise des certificats de participation aux stagiaires en présence des représentants de la Police nationale, de la Gendarmerie, de la Garde Nationale, et de la Protection Civile. Il a aussi ajouté que « sécuriser les élections est un pas essentiel dans la vie démocratique d’un pays ».

Komi (Source : Minusma)

LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook sur