Recrudescence des violences au pays dogon : L’État dans l’inertie !

L’insécurité va crescendo dans la partie exondée de la région de Mopti. Les populations sont contraintes de quitter leurs localités sous des menaces djihadistes. Plusieurs villages ont été vidé dans la commune de Doucombo dans le cercle de Bandiagara.

 

En effet, selon la page Facebook de la coordination nationale de Danna Ambassagou, les populations sont en colère suite à l’inertie de l’État sur la recrudescence des violences au pays dogon. « Récemment les populations des villages de deguémbéré, Golo Kanda,Tille Kanda et hameaux (Omolou Bomo et Ondon San) tous dans la commune de Doucombo ont été sommés par les terroristes de quitter leurs villages », a rappelé la coordination nationale de Danna Ambassagou sur sa page Facebook. Selon cette coordination, ces villages ont, par peur de représailles, regagné la ville de Bandiagara. « Sur place ils ont été accueillis et installés au niveau des logements sociaux par le représentant du maire avec à ses côtés le maire de Doucombo », nous informe-t-on.

Selon la même source, face à la situation poreuse, le PDG de Toguna Agro Industries Seydou Nantoumé a fait un don de 3 tonnes de riz et 500.000 F CFA. « La cérémonie de remise s’est déroulée en présence des autorités administratives, politiques et traditionnelles », apprend-on.

Il est important de rappeler que Deguembéré est le site où repose Elhadj Oumar Tall.

La rédaction

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook sur