Pris en otage : Le juge de Niono et le CB de Guiré demandent à l’Etat de les faire libérer

Le juge de Niono et le CB de Guiré se portent bien, mais sont toujours retenus en otage. Dans une vidéo publiée tard dans la nuit de lundi 4 à mardi 5 décembre, les deux hommes donnent de leurs nouvelles et espèrent l’implication des autorités pour leur libération.

 Le président du Tribunal de grande instance de la localité de Niono, Soungalo Koné, enlevé à son domicile le 16 novembre par des hommes armés refait surface dans une vidéo avec le CB de Guiré.

Pour le juge de Niono, leurs conditions de détention sont bonnes. “Depuis mon arrestation jusqu’aujourd’hui, rien de mal ne m’est arrivé et cela est pareil pour les autres détenus. On mange ce que les ravisseurs mangent. Aussi, notre situation elle est meilleure. Tout ce qu’on me dit ici, c’est des paroles de religion”, a-t-il déclaré.

Il précisera que ces ravisseurs l’accusent “de ne pas faire les jugements avec le Saint Coran”. Le juge de Niono a lancé un appel aux autorités maliennes à tout faire pour obtenir sa libération dans les plus brefs délais. “Mon souhait est que le gouvernement du Mali et nos ravisseurs puissent trouver un terrain d’attente pour notre libération dans de brefs délais. Nos familles et nos collaborateurs sont inquiets”, a poursuivi M. Koné

Il a profité de l’occasion pour passer le message des ravisseurs. Ceux-ci réclament l’élargissement par l’Etat de certains de leurs retenus prisonniers en échange de leur libération.

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

SourceL’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur