Pour une paix durable dans la REGION de Mopti: La Comapec-Mali s’engage

Dans le cadre de la recherche d’une paix définitive, la Coordination des Mouvements Armés Peulh du Centre du Mali (COMAPEC) a organisé une conférence de presse pour demander à l’opinion nationale de s’engager pour une paix durable dans la région de Mopti. C’était, samedi le 13 juillet 2019 à la Maison de la Presse. Ladite conférence de presse a été animée par le porte-parole de la COMAPEC, Boureima Dicko en présence de Sekou Bolly et Hama Founé Diallo tous responsables de groupes milices.


Cette Coordination est composée de deux grands Mouvements savoir : le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) qu’est dirigé par Hama Founé Diallo et le Mouvement pour la défense de la patrie ( MDP ) dirigé par Sekou Bolly ,et il est le président de cette coordination.« Nous allons parler avec nos frères peulh qui sont sur le terrain, et toute personne qui refuse de désarmer ou qui s’inscrit contre la paix au centre, nous ferons ce que nos textes ont prévu » a dit Sekou Bolly président de la COMAPEC-MALI.

« Nous ne sommes pas là pour dresser un bilan, encore moins pour désigner un coupable ou pour accuser qui que ce soit » a dit le porte-parole de la Coordination des Mouvements Peulh du Centre du Mali Mr Boureima Dicko.

Il estime qu’ils ont créé cette coordination dans le but de répondre à une préoccupation maintes fois exprimée par l’ensemble des protagonistes de la crise au centre y compris par l’État et ses partenaires qui celle de pouvoir disposer enfin d’un seul et unique interlocuteur qui puisse parler au nom des groupes d’autodéfense peulh opérant au centre.

Ensuite il a lancé un appel, à l’Union, à l’unité et à l’unification de l’ensemble des groupes armés peulh présents au centre et qu’ils viennent à nous car notre Coordination est ouverte pour accueillir tous les combattants peulh épris de paix et ayant pris conscience que ça suffit comme ça, que nos parents n’ont que trop souffert, sans d’ailleurs savoir pourquoi.

Aussi, le porte-parole Boureima Dicko a rappelé qu’ils ont pris cette initiative d’unifier tous les combattants peulh partisans de la paix ,le 1er juillet 2019 à la faveur de la rencontre que nous avons eue , à Sévare avec nos parents dogon sous l’égide de Abdoulaye Pona , président de la Chambre des mines et en présence du Directeur du cabinet du gouverneur de Mopti et du représentant du ministère de la cohésion sociale ,de la paix et de la réconciliation nationale. « Nous sommes désormais engagés pour la paix au centre, pour l’unité, la compréhension mutuelle et le vivre ensemble et nous ne cédons pas aux sirènes de tous ces va-t’en guerre tapis nous a-t-il conclu.

Napo Bocar stagiaire

Source: Le 22 Septembre

Suivez-nous sur Facebook sur