POUR EMPÊCHER TOUTE ÉDUCATION DISPENSÉE EN FRANÇAIS AU CENTRE DU PAYS Des groupes terroristes visent des établissements scolaires

Toute éducation qui n’est pas basée sur l’enseignement du Coran est considérée par les organisations terroristes comme  » Haram « . Elles viennent de proférer des menaces contre des écoles du centre du pays.

 

Les groupes terroristes, qui écument plusieurs localités de la région de Mopti, viennent à nouveau de s’en prendre à des écoles et autres établissements scolaires. Des sour- l ces concordantes, les groupes terroristes ont menacé de s’attaquer à des écoles encore fonctionnelles dans cette partie du pays. Dans une lettre affichée sur la porte de la direction de l’école  » D  » de Douentza, des hommes armés non identifiés ont exigé la fermeture de toutes les écoles de la localité sous peine de sévir contre les responsables d’établissements qui iraient à l’encontre de cette décision. Des établissements scolaires et le personnel enseignant sont régulièrement menacés par les organisations terroristes depuis trois ans environs. Fin octobre dernier, des présumés terroristes avaient enlevé six enseignants de Korientzé non loin de Mopti. Après avoir mis le feu au matériel scolaire, ils avaient conduit leurs otages vers une destination inconnue. A l’issue d’une négociation discrète menée par les autorités locales auprès des ravisseurs, les six enseignants avaient fini par être relâchés. Plus de 400 établissements scolaires sont toujours fermés au centre du pays à cause de la menace terroriste.

A.DIARRA

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur