Police : La dynamique de sécurisation des personnes et leurs biens

Le commissaire principal de Dioïla, Issa Koné, et ses hommes célébreront, ce jeudi 4 octobre 2018 la 3e édition de la Journée nationale de la police placée, cette année, sous le thème la police creuset de l’unité nationale : une région, un quota. A Dioïla, la Capitale du Banico, la grande parade civile et militaire sera présidée, dans la matinée, par le maire Yacouba Dowélé en présence des autorités locales.

La police nationale célèbrera jeudi matin sur toute l’étendue du territoire national son 58e anniversaire. Une cérémonie de levée de couleurs sera organisée à cette occasion par le commissaire Issa Koné et ses éléments, dans l’enceinte du commissariat de police de Dioïla. Ce sera en présence des maires, notamment celui de Kaladougou et les maires des 23 communes du cercle ainsi que de nombreux invités.

Le nouveau gouverneur de la région, Dédéou Bagna Maïga, son adjoint, Adama Togola, le sous-préfet Mme Virginie Traoré, passeront en revue des unités des différentes formations du corps, venues présenter les honneurs, avant de saluer des officiers, des sous-officiers et des agents de la police nationale.

“Nous avons déployé sur hautes orientations de Son Excellence le président de la République et son gouvernement, des efforts considérables dans le domaine de la sécurité, traduits à travers l’adoption d’une stratégie sécuritaire intégrée, ayant efficacement réussi à parer à tous les risques et à toutes les menaces qui pèsent sur la nouvelle  région, faisant de notre ville un modèle à suivre dans ce domaine”, a dit une source sécuritaire locale jointe au téléphone.
“Cette stratégie a porté sur le redéploiement de nos Forces armées et de sécurité, la formation et l’équipement des différents services de sécurité, le contrôle des entrées et sorties, avec la création de points de passage obligatoires, dotés du système, ainsi que d’importants ateliers sécuritaires, au niveau local”, a-t-il ajouté.

Selon les explications de l’hôte, toutes les mesures nécessaires seront prises pour mettre le cercle de Dioïla à l’abri des dangers qui menacent les personnes et leurs biens.
La cérémonie va se dérouler en présence de la gendarmerie nationale, du commandant du Groupement de la sécurité des routes et de plusieurs officiers, sous-officiers et agents de la police nationale.

Adama Diabaté

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur