MOPTI : Le haut représentant du Chef de l’État pour le Centre attendu

Ce sera le premier déplacement du Haut représentant du Chef de l’État pour le Centre depuis sa nomination à ce poste. Dioncounda Traoré devrait rencontrer les communautés de la région afin de trouver une solution à la crise sécuritaire. En prélude à cette visite, l’émissaire du Haut représentant, l’ancien premier ministre Django Sissoko, est arrivé, le lundi 17 février, dernier à Mopti. Cette visite du Haut représentant est annoncée alors que deux localités du cercle de Bankass ont été attaquées le week-end dernier. Il s’agit des villages Sodon-Gara et d’Ogossagou.

Dans ce dernier village, plus d’une trentaine de personnes ont été tuées par des hommes armés non identifiés. Plusieurs disparus, mais aussi des maisons et greniers incendiés. ” La localité est presque vide aujourd’hui. Les rares survivants de l’attaque sont toujours dans la psychose et souhaitent quitter le village”, a témoigné un habitant. L’attaque contre le village de Sodon-Gara quant à elle, s’est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Elle a été perpétrée par des hommes armés à motos. Le bilan est de deux morts dont le chef du village. Plusieurs maisons ont été incendiées. La même localité avait été attaquée le 24 janvier dernier par des individus armés. « La fréquence des attaques dirigées contre la localité d’Ogossagou prouve à suffisance une défaillance dans le système de défense de nos armées », analysent certains observateurs. Selon eux, les effectifs déployés pour la défense des localités en proie à l’insécurité sont insuffisants et manquent de moyens logistiques. Ils prônent ” plus de présence et de réactivité des forces armées dans ces zones”.

Source: Journal l’Aube-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur