Montée en puissance des FAMAS : De la statique à la traque de l’ennemi

La nomination en début du mois de mai, du Général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé au poste de Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, donne du tonus aux FAMAS si l’on en croit nos informations. En effet, le quatuor composé du CEMGA, Général Abdoulaye Coulibaly, Colonel Major Oumar Diarra (CEMGA Adjoint) Général Kéba Sangaré (Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre), Général Daouda Dembélé (Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air) autour du Général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé, le commandement a reçu de l’oxygène, selon nos informations.

 

Un seul mot d’ordre : Traquer l’ennemi dans ses derniers retranchements. Mais en même temps, le Ministre de la défense avec ce tandem cité plus haut, procède au nettoiement de l’armée de certains comportements inexplicables. C’est ce qui explique ces derniers temps, au cours de ses visites inopinées sur le terrain Bamako, Ségou, Mopti pour en citer que celles-ci, le Général Dahirou a réussi à mettre aux arrêts même des Officiers supérieurs, sans compter ses Sous-Officiers, hommes de trouves pour manquement au règlement militaire. Idem pour le  quatuor de choc de l’Etat-Major général des Armées cités plus haut. Les mêmes sources précisent les visites de terrain du GEMGA avec son staff, ont non seulement remonté le moral de la trouve qui est doté de moyens, mais aussi, les avancements en grade sont désormais pris en compte. Ce n’est pas le CM AT qui dira le contraire, lui comme le CEMGA et bien d’autres Officiers de qualité, détestent que les droits de la troupe soient bafoués. De l’avis général des éléments avec nous avons pu échanger, maintenant, les choses commencent à bien marcher. Mieux, de leur position statique, voire défensive, la traque contre l’ennemi est devenu le dada des FAMAS. L’objectif numéro pour el cette nouvelle équipe d el(‘armée, c’est d »abord sécuriser le centre, ensuite tout le reste du territoire national. Et les résultats engrangés ces derniers temps, sont encourageants car de Nara en passant par la forêt du Wagadou, la quatrième région, la cinquième, Gao, Tombouctou, Ménaka et même Kidal, l’armée commence frapper et très fort, indiquent nos sources.

Mali Demain

Suivez-nous sur Facebook sur