Menace de déstabilisation du régime IBK : le Général Moussa Diawara de la S.E en pompier chez le Chérif de Nioro hier

La manifestation du 5 juin prochain organisée par la CMAS de l’imam Mahmoud Dicko, les partis d’opposition et un mouvement de la société civile donne du tournis aux tenants du pouvoir depuis que la nouvelle a été annoncée. Hier, mardi 02 juin 2020, le Directeur de la Sécurité d’Etat (SE), le général de division Moussa Diawara a été dépêché illico presto chez le Chérif de Nioro, dit M’Bouillé pour tenter de désamorcer la bombe, apprend-on de sources proches du régime.

Si beaucoup doutaient de l’information sur la manifestation, l’Imam Dicko lui-même vient de confirmer la tenue de la manifestation et rassurer que celle-ci sera « pacifique ». Et malgré cette assurance, le régime d’IBK est loin d’être convaincu au regard des frustrations qui se sont accumulées durant le temps et qui risqueraient de mal tourner si rien n’est fait. C’est la raison fondamentale du déplacement du directeur général de la sécurité d’état (SE) à Nioro de sahel, pour rencontrer l’homme qui peut ramener le calme dans le pays, le chérif de Nioro, dit M’bouillé.

En effet, il n’est plus un secret pour personne que le Mali traverse une crise politico-sociale et économique très complexe. La mauvaise gouvernance, la précarité très accrue chez les populations, la pandémie de coronavirus mais aussi et surtout les dernières élections législatives qui ont connu une situation de contestations violentes contre certaines décisions de la justice constitutionnelle est la goutte d’eau qui a entrainé malheureusement une mise en cause desprincipes de légalité dans un état démocratique. Et annoncer une telle manifestation en cette période précise est ni plus ni moins un rendez-vous des vomissures du mécontentement populaire dont nul ne peut prédire la finalité quand bien même, les organisateurs tentent de rassurer l’opinion.

De quoi ont-ils parlé les deux hommes ?

Il serait prétentieux de savoir exactement de quoi un patriarche et son fils aurait discuté. Mais en toute évidence l’on ne peut non plus exclure qu’en bon père, le Chérif aurait bien reçu son fils et l’écouter comme il se doit. Selon les indiscrétions, le patron des renseignements pour se rendre à Nioro du Sahel, avait à ses côtés certaines personnalités dont le Ministre des Affaires Etrangères, Tiébilé Dramé, l’homme habitué à ces genres de mission secrète. Il nous souvient qu’en début mars, l’imam Mahmoud Dicko projetait une manifestation après un meeting tenu au Palais de la Culture sur la situation de l’école malienne. Pour des propos travestis sur les réseaux sociaux, l’homme fut convoqué au tribunal. Face à la détermination des partisans de Dicko qui projetaient un grand meeting pour défendre leur mentor, Tièbilé Dramé avait réussi à (…)

Source: Journal Nouvel Horizon Mali

Suivez-nous sur Facebook sur