Manifestation réprimée au Mali: l’UE appelle au respect de la liberté d’expression

L’UE a appelé lundi soir “au respect de la liberté d’expression” après “la dispersion d’une manifestation organisée par l’opposition ce week-end qui a fait plusieurs blessés au Mali”.

“Les manifestations doivent se dérouler de manière pacifique, et tous les acteurs, y compris les forces de l’ordre, sont appelés à faire preuve de retenue”, a déclaré un porte-parole de l’Union Européenne dans un communiqué.

“Il est important que le scrutin présidentiel de 2018 se tienne dans des conditions de paix, crédibles, transparentes et inclusives afin de renforcer la stabilité du Mali”, a-t-il ajouté.

“L’UE restera pleinement engagée pour y contribuer, à travers, entre autres, le déploiement d’une mission d’observation électorale”, a-t-il continué.

Le gouvernement malien avait jugé dimanche “mensongères et calomnieuses” les affirmations de l’opposition, qui lui avait d’abord reproché d’avoir fait usage de “balles réelles” lors de manifestations la veille à Bamako avant de réclamer une “enquête”, à deux mois de la présidentielle du 29 juillet.

Au lendemain de ces affrontements qui ont fait 25 blessés selon une source hospitalière, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’était inquiété de “l’évolution de la situation” au Mali, où il s’était rendu la semaine dernière.

Avec AFP

VOA

Suivez-nous sur Facebook sur