Mali : Les présidents Akufo-Addo et N’Daw sur la même longueur d’onde

Le Mali et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont décidé d’accélérer la mise en œuvre des réformes inscrites dans la Charte de la Transition, au terme de la rencontre entre le président malien, Bah N’Daw et ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a appris l’AMAP.

Le président ghanéen, président en exercice de l’organisation ouest africaine, arrivé le matin, dans la capitale malienne, a rencontré, aux premières heures de sa visite, son homologue malien au Palais de Koulouba.

Nana Addo Dankwa Akufo-Addo s’est, également, réjoui des avancées politiques qu’il a constatées. « Le Mali est sur la bonne voie » a-t-il déclaré, après un déjeuner de travail que le président Bah N’Daw lui a offert.

«Nous allons tout mettre en œuvre afin que la transition réussisse», a promis le président en exercice de la CEDEAO, visiblement, satisfait de l’évolution positive de la vie politique du Mali.

Le déjeuner fait suite à l’audience d’environ une heure qui a permis aux deux personnalités d’évoquer les grandes priorités de la transition et de fédérer leur vision pour une sortie de crise rapide.  « Je peux dire que la transition est bien partie », a ajouté l’hôte de marque.

La visite de la première personnalité de la CEDEAO au Mali est perçue, à Bamako, un signal fort quant à la normalisation des rapports entre les deux parties. Après la levée des sanctions contre Mali par les Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO, le 05 octobre dernier, le président en exercice de l’organisation ouest africaine dit être venu réitérer sa disponibilité à accompagner le Mali dans ses efforts de relèvement.

« Je suis au Mali en visite de solidarité dans le cadre du processus de la Transition. Pour nous, le Mali est un membre très important de notre communauté sous-régionale », a-t-il déclaré, à son arrivée à l’aéroport où il a été reçu par le président N’Daou, le vice président Assimi Goita et le Premier ministre Moctar Ouane.

Le président ghanéen qui a un agenda chargé rencontre, au pas de charge, les diplomates et ses compatriotes vivant au Mali, avant de regagner son pays dans la soirée.

AC/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook sur