Mali: les 49 soldats ivoiriens inculpés et écroués pour « tentative d’atteinte à la sûreté »

La tension risque une nouvelle fois de monter entre la Côte d’Ivoire et le Mali. En effet, la justice malienne a inculpé les 49 soldats ivoiriens accusés d’être des mercenaires pour « tentative d’atteinte à la sûreté« . Abidjan assure que ces soldats étaient en mission pour l’ONU, dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) et exige leur libération. Il se peut que « ce retour judiciaire en force dans le dossier » soit le résultat de problèmes dans la négociation entre le Mali et la Côte d’Ivoire pour obtenir la libération de ces soldats selon l’AFP.

Les forces maliennes ont arrêté le 10 juillet 49 soldats ivoiriens. Le gouvernement malien les a qualifiés de mercenaires étant entrés illégalement dans le pays. Les soldats restent en détention au Mali. La Côte d’Ivoire a exigé le 13 juillet leur libération immédiate, affirmant qu’ils étaient arrivés au Mali dans le cadre de l’opération d’appui logistique de la Minusma.

Le porte-parole de la mission de l’ONU au Mali a déclaré que ces militaires ivoiriens ne faisaient pas partie de la MINUSMA, mais qu’ils étaient déployés sur le territoire malien depuis plusieurs années dans le cadre du soutien d’un des partenaires de la mission rappelle TASS. Mais il faut rappeler que la tension est palpable entre Bamako et Abidjan depuis l’audio attribué au président Ouattara qui donnait quelques semaines au pouvoir militaire avant une capitulation face aux sanctions. Le Mali reproche aussi à la Côte d’Ivoire d’avoir été derrière les sanctions imposées par la CEDEAO.

lanouvelletribune

Suivez-nous sur Facebook sur