Mali : Le couvre-feu levé au Mali par le Conseil de la défense nationale (gouvernement)

Le Premier ministre malien Boubou Cissé a annoncé samedi soir la levée du couvre-feu sur l’étendue du territoire national, décidée vendredi lors de la session extraordinaire du Conseil de la défense nationale présidée par le président Ibrahim Boubacar Kéita.

Alors que le couvre-feu, instauré à partir du 26 mars, est levé, Dr. Cissé a insisté, dans son allocution à la Nation, sur le port obligatoire des masques dans les espaces publics comme l’une des mesures de prévention contre le COVID-19.

Concernant les établissements scolaires, il a annoncé la prorogation jusqu’au 2 juin prochain de la fermeture des écoles primaires, secondaires et supérieures.

Faisant le point sur la pandémie du COVID-19, le Premier ministre a rappelé que son pays frôle « les 700 cas confirmés de COVID-19 avec plus de 2.000 personnes contacts suivis, un peu moins de 300 guérisons ».

Avec 88% des cas, le District de Bamako est l’épicentre de cette terrible pandémie et la tranche d’âge entre 35 et 54 ans est la plus touchée avec près de 40% des cas d’infections.

Pour inverser la courbe, a souligné le chef du gouvernement malien, « le premier des défis est notre capacité à faire des tests. A ce jour, ce sont près de 3.000 tests qui ont été réalisés dans quatre laboratoires à Bamako ».

Pour la prévention, le gouvernement a décidé d’accélérer le programme présidentiel « Un Malien, un masque ». « Je prends ici l’engagement qu’il sera une réalité tangible et vérifiable dans le plus proche avenir », s’est engagé le Premier ministre malien.

A ce jour, ce pays ouest-africain compte 692 cas confirmés, dont 38 décès et 298 guéris, depuis le 25 mars dernier.

Source: Xinhua

Suivez-nous sur Facebook sur