Mali : au moins 20 militaires rescapés de l’attaque de Boulikessi sont arrivés à Mondoro et d’autres corps découverts

Après l’attaque contre un camp d’une unité de l’armée malienne sous commandement de la force du G5 Sahel à Boulikessi, des nombreux militaires sont portés disparus. le gouvernement malien a affirmé qu’une soixantaine était disparu. Hier 2 octobres, au moins 20 soldats ont été retrouvés ainsi que plusieurs corps sans vie.

 

Quelques jours après l’attaque contre le camp d’une unité de l’armée malienne sous commandement de la force conjointe G5 Sahel, au moins vingt militaires qui étaient disparus, ont regagné le village de Mondoro, 90 km de Boulikessi, lieu de l’attaque, hier 2 octobre.

« Des militaires en provenance de Boulikessi sont arrivés hier à pied à Mondoro. C’est la population qui les a aidé à trouver la route de Mondoro où ils ont reçu un accueil chaleureux », confie un habitant de Mondoro à Nord sud journal.  Selon des informations reçues par Nord sud journal, d’autres militaires ont pu joindre la route principale, située à 70km du lieu de l’attaque où ils ont fait auto-stop pour se rendre à Mopti.

Cependant selon les habitants de Boulikessi contactés par Nord sud journal, plusieurs corps sans vie des soldats maliens ont été découverts dans les champs de mil, derrière la marre du village, hier 2 octobre.

La direction de l’information et des relations publiques des armées, DIRPA n’a pas répondu à nos sollicitations. Le premier octobre dernier, le gouvernement malien a annoncé que le bilan provisoire fait état de « 25 morts, 4 blessés évacués par aéronef fama sur Sévaré ».

NORDSUD JOURNAL

Suivez-nous sur Facebook sur