Mali: Al-Qaïda revendique une attaque et salue le coronavirus

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) affilié à al-Qaïda a revendiqué l’attaque qui a fait 25 morts début avril dans les rangs de l’armée malienne , dans le nord du Mali.

La solution homéopathique indispensable pour stimuler l’immunité
Selon le groupe américain SITE spécialisé dans la surveillance des formations extrémistes, les djihadistes affirment avoir tué 30 soldats maliens le 07 Avril lors d’une attaque dans la région de Gao, au nord du Mali.

Face à la pandémie de coronavirus qui touche plus la France et l’ Espagne , les jihadistes estiment qu’il s’agit d’un châtiment infligé selon eux par Dieu.

« La pandémie a aussi frappé dans les rangs des forces d’invasion au Mali. C’est le signe de la quasi-désintégration de cette alliance satanique”, ont-il déclaré

Le GSIM cite la décision récente de l’Espagne de retirer temporairement ses instructeurs militaires du Mali, mais aussi d’Afghanistan et d’Irak. Cette décision a été prise en raison de “l’état d’épuisement” du pays à cause de la pandémie, selon les jihadistes.

Le 07 Avril , 25 soldats avaient été tués dans une attaque contre un poste militaire de Bamba, dans la région de Gao. L’armée malienne est soumise depuis des mois à des attaques meurtrières contre des postes isolés.

AfrikMag
Suivez-nous sur Facebook sur