Lutte contre les terroristes : Les FAMA et la force BARKHANE opèrent ensemble dans le gourma

Afin de gagner la lutte commune contre les terroristes, les Forces armées maliennes (FAMa) et la Force Barkhane mènent ensemble des opérations dans le Gourma. La dernière dans le cadre de ce partenariat militaire opérationnel a eu lieu du 25 juillet au 3 août dernier.


Le partenariat militaire opérationnel entre les FAMa et la Force Barkhane est un cadre de partage d’expériences entre les deux partenaires. Une complémentarité indispensable pour la traque des terroristes dans le Gourma.
Du côté de Barkhane, le capitaine Guillaume du Groupement Tactique Désert n°1 (GTD-1) est le point focal de ce partenariat, peut-on lire sur le site Fama.ml. Il confirme la culture guerrière des soldats maliens. D’après lui, ils sont déjà formés au niveau tactique et possèdent une véritable culture de la guerre. Leur façon de faire fonctionne bien mais seulement, il s’agit de compléter leur formation en leur proposant des modes opératoires adaptés à la situation du théâtre des opérations.
A Gossi, poursuit le site, l’officier français organise des compléments de renforcement de capacités en secourisme au combat, en lutte contre les engins explosifs improvisés ou encore en initiation aux actions civilo-militaires. En retour, les FAMa apportent à leurs camarades militaires français, la connaissance de l’environnement et des cultures locales. Elles fournissent un éclairage précieux leur permettant d’appréhender de façon pragmatique, certaines situations au cours de leurs missions.
Son commentaire sur les soldats maliens confirme les propos du général Blachon, ex-commandant de la Force Barkhane, tenus lors d’une audience que le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta lui avait accordée, il y a quelques semaines. Selon le chef de l’Etat, le général Blachon lui a dit toute l’estime en laquelle, il tient les FAMa, spécialement celles qui se trouvent dans le Gourma. Pour Ibrahim Boubacar Keïta, c’est là-bas que la coopération entre les deux forces est la plus évidente.
Ainsi, du 25 juillet au 3 août dernier, dans le cadre de ce partenariat, deux sous-groupements du GTD-1 «Belleface», en collaboration avec les FAMa, ont mené une opération majeure dans les localités de N’Tillit et N’Daki. Des contrôles de zone y ont donc été menés pour désorganiser les groupes terroristes et les couper de leurs sources d’approvisionnement, précise le site Fama.ml. Ces opérations ciblées ont permis de perturber de manière significative, les réseaux terroristes et d’affaiblir leur potentiel offensif, peut-on lire sur le même site. Lors de ces opérations, des motos et de l’armement ont été saisis.
Ces résultats ont été possibles grâce à une meilleure connaissance de l’ennemi à travers des renseignements obtenus sur le terrain par les FAMa, qui ont, durant cette opération, fait preuve d’efficacité.
Dans le cadre de ce partenariat, les militaires maliens et français ont créé un Peloton de reconnaissance et d’intervention (PRI) de circonstance, composé de véhicules français et malien, procèdant à des actions de fouille, de ratissage ou de contrôle de zones. La finalité du Partenariat militaire opérationnel est donc le combat sur le terrain. Et dans ce combat, leur objectif est d’être aux avant-postes, explique un officier malien opérant dans le cadre de ce partenariat dans le Gourma.
A noter que la mission de la force Barkhane est de lutter contre les groupes armés terroristes et de soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Dieudonné DIAMA

Source: L’ Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur