Lutte contre le terrorisme au Sahel : -Les vérités de Macky Sall à l’ONU ! – L’échec cuisant de la Minusma révélé !

Le Président de la République sénégalaise,  Macky Sall, a profité de l’ouverture du sixième Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, pour déplorer  l’échec patent  de la Minusma malgré l’augmentation de son effectif qui a  plus que le double. Aussi, a-t-il appelé l’ONU à « se reformer, reformer ses procédures ».

 

Le président sénégalais a dit ce que les Maliens voulaient entendre de leur président, IBK. Macky Sall a pointé du  doigt l’échec de la Minusma dans la sécurisation du Mali. Il a  d’abord rappelé les objectifs de la création de la Minusma : « Il y a plus de six ans, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA), a été créée par le Conseil de Sécurité, avec comme mission l’appui aux efforts de stabilisation du pays, la protection des civils, et le rétablissement de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national ». Quant à  l’effectif de cette force onusienne au Mali, elle a augmenté du simple au  plus que du double. « D’un effectif de 6491 éléments à ses débuts, la MINUSMA en compte aujourd’hui 14.400 ; plus que le double », a déclaré le président sénégalais qui déplore l’échec cuisant de la Minusma. « Paradoxalement, l’agression terroriste contre le Mali s’est intensifiée ; et pire, le terrorisme étend son spectre ravageur à d’autres pays, charriant au quotidien des morts, des blessés, des réfugiés et personnes déplacées. Les attaques sont devenues plus fréquentes, plus meurtrières et plus audacieuses, puisque les groupes terroristes s’en prennent de plus en plus aux Forces de défense et de sécurité, jusque dans leurs casernes », a dit haut et fort Macky Sall. Le président Sénégalais a aussi insisté sur l’unité du Mali et des Maliens.

Les questions de fond que pose Macky Sall !

Le président sénégalais a posé un certain  nombre de questions  sur la lutte contre le terrorisme au Sahel. Il dévoile son incompréhension de la détérioration de l’insécurité au Sahel malgré la présence massive des forces étrangères. « Pourquoi, en dépit de la présence plus massive des forces internationales, la situation continue de se dégrader au Sahel ? Comment articuler et coordonner les différentes initiatives déployées sur le terrain, de façon à rendre leur action plus cohérente et plus efficace ? Qu’en est-il des mandats, des équipements et règles d’engagement des missions de paix, lorsqu’il ne s’agit plus de dérouler des opérations classiques, mais de faire face à la menace terroriste, comme aujourd’hui au Sahel ? » ; Voilà, entre autres, les questions Macky Sall.

Pour lui, même si la réponse au terrorisme n’est pas que militaire, dans l’urgence, face à des forces terroristes armées et déterminées, il n’y a d’autre choix que d’opposer des forces militaires supérieures, armées et déterminées.

Les vérités de Macky Sall à l’ONU

Le chef de l’Etat sénégalais n’a pas mâché ses mots et a  craché ses quatre vérités à l’ONU. Selon lui, il est incompréhensible qu’en présence de plus de 30.000 hommes, une bande de bandits armée dicte sa loi au Mali. « Il n’y a pas moins de 30.000 hommes sur terrain pris en otage par une bande d’individus. Il y a un problème », a-t-il laissé entendre avant de se poser la question : « Pourquoi nous ne sommes pas capable de régler ce problème ? »

A en croire Macky Sall,  l’ONU doit  se reformer. Elle doit aussi donner un mandat robuste au Mali pour en finir avec le terrorisme. Il invite la chine et la Russie à accepter l’octroi de ce mandat dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. «Il faut que l’Onu accepte de se  reformer, de reformer ses procédures. Mais cela n’est pas le fait du secrétariat général, mais le fait des Etats, eux-mêmes, et en particulier des membres permanents du Conseil de sécurité. C’est la question du mandat, mais c’est eux qui peuvent bloquer. Il faut un mandat robuste au Mali…Il faut que la Russie et la chine acceptent de donner un mandat robuste pour qu’on en finisse avec ce qui se passe au Sahel »

Ces vérités de Macky Sall, surtout celles concernant l’échec de la Minusma, sont ce que partagent bon nombre de Maliens. C’est d’ailleurs pourquoi le départ de cette force onusienne est réclamé avec celle de la France par des citoyens maliens.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook sur