Le Respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, est un luxe difficilement accessible aux autorités françaises.

Le Peuple Haïtien et le criminel, sanguinaire Napoléon Bonaparte.
Au début des années 1802, le Général français Charles Leclerc déploie 23 000 soldats en Haïti pour rétablir l’esclavage. Toussaint Louverture avec le soutien du peule s’oppose. Les Français l’invitent pour négocier. Les autorités françaises fidèles à leur caractère déloyal, le déportent et emprisonnent en France. Jacques Dessalines succède Toussaint Louverture. Dieu qui n’abandonne jamais un peuple soudé pour sa liberté, agit en faveur du peuple Haïtien. En Novembre 1802, les soldats français et leur commandant sont décimés par la fièvre jaune. Malgré un renfort de 10 000 soldats, le peuple haïtien et son armée sous équipée, réduisent l’armée impérialiste française en miette. D’un total de 33 000 soldats, il en restera à la puissante France que 2000. Le Peuple Haïtien proclame son Indépendance le 1er Janvier 1804, avec fierté et en la mémoire de l’ensemble de ses fils tombés sous le terrorisme napoléonien.

– Le Vietnam ou la guerre d’Indochine
Après la deuxième guerre dite mondiale, la France pour sa reconstruction, se lance dans une périlleuse guerre en Indochine qui va durer “7 ans 7 mois et 2 jours du 19 décembre 1946 au 21 juillet 1954“. la France tente de maintenir militairement sa domination coloniale dans les pays de la péninsule indochinoise. Les Nationalistes Vietnamiens en infériorité d’armes organisent la résistance contre l’oppresseur français.(Tonkin, Annam, Cochinchine, Laos et Cambodge). L’armée française, comme en Haïti, est sévèrement battue et humiliée à la bataille de Diên Biên Phu en mai 1954.
Par les accords de Genève de juillet 1954, la France est contrainte de reconnaître l’indépendance des pays indochinois et accepte la division du Viêt Nam en deux pays. Les Vietnamiens célèbrent leurs héros tombés sous les balles assassines de la sauvagerie française.

– La Guerre d’Algérie
En mars 1954, la France déclare la guerre à l’Algérie qui va durer de 1954 à 1962. Par une humiliation sévère que va subir la France, l’Algérie proclame son indépendance le 5 juillet 1962. La France devenue petite dans ses souliers fut contrainte de reconnaitre l’indépendance d’Algérie.
« La guerre d’Algérie présente un bilan lourd et les méthodes employées durant la guerre par les deux camps (torture, répression de la population civile) furent controversées. Plus de 250 000 Algériens sont tués dans cette guerre, et jusqu’à 2 000 000 envoyés dans des camps de regroupements (sur une population de 10 000 000 de personnes). Près de 25 600 militaires français sont morts et 65 000 blessés. Les victimes civiles d’origine européenne dépassent les 10 000, dans 42 000 incidents violents enregistrés. » Ce fut le prix de la liberté pour le peuple Algérien face à une France sauvage qui ne compte que sur le sang et la souffrance des autres peuples.

Aujourd’hui nous avons le Rwanda qui a abandonné la langue française et des injonctions des autorités françaises. Macron même en se réveillant de ses crises poste-adolescentes ne peut convoquer S.E Paul KAGAME par voix de presse.

Vous remarquerez qu’aucun de ces pays n’a disparu. Aucun de ces pays ne manque également de partenaires plus sérieux, humain et respectueux. La France est une civilisation dépassée.

Il n’y a pas un seul pays au monde qui vit sous injonction française et qui voit son soleil brillé. Aujourd’hui personne ne veut aider les pays du Sahel parce que c’est la France qui a créé la situation et est en même temps le pompier. La Russie est venue en Centrafrique parce que le peuple centrafricain a osé chasser l’armée française.

Oui ! Il y a le terrorisme au Sahel parce que la France a décidé et planifié en 2011 de détacher Kidal du Mali pour en faire un État pseudo indépendant. Tant que la France ne restituera pas Kidal au pouvoir central du Mali, en se désolidarisant de ses amis les terroristes et les séparatistes du Nord Mali, alors le sentiment anti impérialiste français s’amplifiera.

Tant que la France ne reconstruit pas la Libye qu’elle a détruite sous la direction du délinquant politique Nicolas Sarkozy , le sentiment anti impérialiste français perdurera.

Tant que la France continuera à garder en prison le Président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, le sentiment anti impérialistes français persistera.

Tant que le FCFA sera la monnaie en circulation en Afrique et que nos avoirs seront dans les comptes d’opérations au trésor français, l’Afrique se transformera en enfer pour les impérialistes français.

Jusque là aucun français n’a été victime d’une agression morale ou physique d’un panafricain. Ce n’est donc pas un sentiment anti français.

Nous ne connaitrons jamais de développement et de paix tant que nous serons sous tutelle française. Cette rupture programmée avec la France nous coutera certaine des pertes importantes en vie humaine comme l’Algérie, le Vietnam et Haïti. Car il faut s’attendre à ce que la France qui considère ses colonies comme sa ferme, ne perd pas de temps à augmenter son soutien aux groupes terroristes. Le monde entier attend les Chefs d’État Africains à cette date du 16 Décembre 2019. Beaucoup de nations attendent de voir jusqu’où iront les chefs d’Etats Africains pour répondre aux aspirations de leurs peuples. Mais la jeunesse engagée, ne peut, ne pas regretter ses devanciers tels Modibo KEITA, Séni KOUNTCHE et Thomas SANKARA. De leur vivant avec la voix de leurs peuples ils auraient déjà donné leur réponse à Macron.

Il n’y’a pas de victoire sans péril.

Nous lançons un appel à toutes les bonnes volontés et à tous ceux qui croient en une Afrique libre, à nous rejoindre pour dire non à l’impérialisme et à l’infantilisation des peuples africains.

La Patrie ou la mort Nous Vaincrons.

Oeil D’Afrik
Le Président
Larba Israël LOMPO Pour Bamada.Net

Suivez-nous sur Facebook sur