Le Poste de sécurité de Sandaré, dans la région de Kayes, attaqué hier: Bilan : 2 gendarmes blessés et des dégâts matériels

Le poste de sécurité de Sandaré, dans le cercle de nioro du Sahel dans la région de Kayes, a été attaqué hier soir vers 18h par des hommes armés non encore identifiés. Bilan provisoire : deux gendarmes gravement blessés. Selon des sources locales, les assaillants, au nombre de 4 personnes, ont incendié le poste avant de se fondre dans la nature.


Ces derniers moments, la région de Kayes est secouée par des attaques qui seraient l’œuvre des terroristes. en avril dernier, à Kita, les postes de sécurité de Sebekoro et de Sanankoro ont été également visés, le vendredi 10 avril 2020. a la suite de ces attaques, un douanier et un gendarme ont été tués, des voitures et motos brûlées, 2 blessés dont 1 civil ont été enregistrés.
l’insécurité chronique et le terrorisme font des victimes civiles et militaires pratiquement chaque jour sur l’ensemble du territoire malgré la signature, le 20 juin 2015, de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu des pour- parlers d’alger entre les groupes armés et le gouvernement malien. dans son


dernier rapport trimestriel sur la situation au Mali, publié en juin 2020, le secrétaire général des nations unies, antonio Guterres révèle que les civils ont continué d’être victimes d’attaques de groupes terroristes, de violences inter- communautaires au centre du Mali. « durant la période considérée, 169 civils ont été tués et 79 blessés lors de 190 actes de violence. la MinuSMa a été


la cible de 26 attaques au cours desquelles trois Casques bleus et un prestataire
de services ont été tués. les Forces de défense et de sécurité maliennes ont été la cible de 49 attaques qui ont fait 67 morts et 86 blessés parmi les soldats
», précise, dans son rapport, antonio Guterres.

M.K. diakité

Source: Journal le Républicain-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur