Le ministre Dahirou sur le théâtre des opérations : Le dévouement hors pair du Général

Le Ministre de la Défense et des Anciens combattants prouve une fois de nouveau qu’il n’est pas un Général de bureau. Parti au front, il suit de près les opérations de reprise des positions perdues à Boulkessy.

La culture de soldat aguerri inculqué aux soldats demeure naturelle en le Général Ibrahim Dahirou Dembélé. En effet, sa nomination au poste du Ministre de la Défense et des Anciens combattants n’enlève en lui l’esprit militaire, fait pour le maniement des armes et non pour se cloitrer entre les quatre murs d’un bureau feutré.

Les événements de Mondoro et de Boulkessy ayant entraîné une trentaine de perte en vies humaines parmi les FAMa n’ont pas laissé indifférent le Général ministre. Celui-ci a pris les taureaux par les cornes, en se rendant lui-même au front où il a conduit les opérations de reconquêtes des positions perdues. Grâce à son ingéniosité, « la hiérarchie militaire qui a temporairement délocalisé l’état-major à Sevaré afin d’être sur le théâtre des opérations ».

« C’est une première dans notre histoire récente », a salué un internaute, du nom d’Alpha Amadou Hampaté Ba dit Ben. Lequel a renchéri : « Imaginez, si l’armée n’avait pas repris les positions perdues comme ce fut le cas en 2012? Je pense que vous connaissez la suite que Dieu nous en garde ».

L’enfant de Zebala dans le cercle de Koutiala, mérite soutiens et accompagnement pour la culture de vaillance et de dévouement qu’il inculte aux troupes à travers cette mission qu’il est prêt à réussir.

Sans risque de se tromper, cela montre que le Président IBK a fait un choix judicieux, quand il confie le département de la Défense au Général Dahirou.

DACK

Source: Icimali

Suivez-nous sur Facebook sur