Le Mali ordonne l’expulsion du chef de la Minusma à Kidal

(Agence Ecofin) – Le chef du bureau de la force onusienne de la Minusma à Kidal, au Mali, le Français Christophe Sivillon (photo), vient d’être déclaré persona non grata. «  Il dispose de 24 h pour quitter le territoire de la République du Mali », a annoncé Tiébilé Dramé, le ministre des Affaires étrangères du pays, devant la presse, mardi 10 décembre.

Le 30 novembre, au cours du congrès du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le diplomate français avait hérissé la société civile et les autorités maliennes, en souhaitant la bienvenue à Kidal aux « invités et membres des délégations venues du Mali et de l’étranger ». Une petite phrase qui n’est pas passée inaperçue dans le chaos malien, où cette déclaration sonne comme une reconnaissance de l’autonomie de l’Azawad (région du nord du Mali), revendiquée par le MNLA.

Il est à noter que devant la colère des députés, qui blâmaient « un comportement irresponsable », et le tollé national suscités par ces propos, la force onusienne avait déjà relevé le diplomate de ses fonctions et pourvu à son remplacement.

Rappelons que, ces dernières semaines, la force française Barkhane et la Minusma sont en butte au désamour de la société civile malienne, et même de certains dirigeants, qui ont, à maintes reprises, exprimé leur ras-le-bol dans la rue.

Stéphane ALIDJINOU

Suivez-nous sur Facebook sur