LE GROUPE ÉTAT ISLAMIQUE REVENDIQUE L’EMBUSCADE DE TABANKORT

Le chef terroriste Adnan Abu al-Walid Sahraoui annonce une soixantaine de morts dans les rangs des FAMa

L’armée malienne a perdu 30 soldats dans une embuscade tendu par les terroristes à Tabankort, localité frontalière avec le Niger voisin au cours d’une opération antiterroriste dénommée Tongo Tongo. Au cours de cette attaque, les FAMa et l’armée nigérienne ont tué 17 terroristes et fait prisonniers une centaine d’autres. C’était lundi, 18 novembre 2019. Quatre jours après l’incident, le groupe état islamique du grand sahel (EIGS) revendique la responsabilité de l’attaque.

Plus de doute sur l’identité des terroristes qui ont tendu l’embuscade de Tabankort, frontière entre le Niger et le Mali.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 22 NOVEMBRE 2019

Par KADOASSO I

Source : Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook sur