La Russie livre 12 avions militaires au Mali

Le gouvernement malien, contrôlé par la junte, a reçu des avions de guerre russes, dont des chasseurs Su-25 et L-39, ainsi que des hélicoptères de combat Mi-24 et Mi-8, et des avions de transport tactique Airbus C-295″.

L’ambassadeur de Russie au Mali, Igor Gromyko, a déclaré mardi 9 août pour l’agence russe Sputnik, en marge de la cérémonie officielle de passation de pouvoirs à la suite présidentielle de l’aéroport international de Bamako, que « la Russie a livré 12 avions militaires, dont 4 hélicoptères de combat et 8 avions de transport tactique », soulignant le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays.

« La coopération avec le Mali se passe très bien dans le domaine militaire et dans d’autres domaines, et aujourd’hui 12 unités ont été livrées lors d’une cérémonie officielle avec la participation du président de la République, le colonel Assimi Goïta, et du ministre de la Défense, Sadio Camara », a ajouté M. Gromyko.

Il a poursuivi : « J’ai parlé avec le président de la période de transition et il était très reconnaissant. Bien sûr il a exprimé sa gratitude à la partie russe pour notre relation très sincère et très positive ».

Gromyko a souligné que « le Mali a un besoin urgent de cet équipement, compte tenu de la propagation de divers mouvements terroristes dans le pays », notant que « ces unités seront utilisées dans les combats menés par l’armée malienne. Par conséquent, le président du pays est très heureux avec notre coopération. »

Pour sa part, le ministre malien de la Défense, Sadio Camara, a déclaré, lors de son allocution devant le président du Conseil de transition : « Je dois dire que la célébration d’aujourd’hui est historique, par la nature et la qualité des armes exposées, dont font partie celles qui ont été reçues alors que les autres sont actuellement engagées dans des opérations sur le terrain, au moment même de cette cérémonie. Tous nos remerciements pour le président du Conseil de transition, le colonel Assimi Goïta, et pour le partenariat gagnant-gagnant avec la Fédération de Russie ».

En plus du président du Conseil de transition et de l’ambassadeur Gromyko, la cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre du Mali, Choguel Maïga, et du président du Conseil national de transition, le colonel Malick Diaw.

Le 20 mai, le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdoulaye Diop, a annoncé que « la coopération entre la Russie et le Mali dans les domaines militaire, technique et politique est à un bon niveau », ajoutant qu’ »il existe un bon niveau de coopération politique entre nos deux pays. Et dans le domaine de la sécurité, notre coopération porte des fruits et des résultats tangibles ». Il a expliqué que la mission des deux pays est aujourd’hui axée sur « le renforcement de la coopération économique et commerciale ».

Et en mars dernier, le gouvernement malien a reçu des hélicoptères de combat de la Russie pour soutenir son armée dans la lutte dans les combats sanglants qui durent depuis des années dans le pays.

En avril dernier, la Russie avait félicité le gouvernement malien pour sa « grande victoire sur la menace terroriste », louant la récente opération militaire dans la ville de Mora, au centre du pays.

Les colonels, qui ont pris le pouvoir par la force en août 2020 dans ce pays en pleine tourmente sécuritaire, ont décidé de se séparer du vieil allié français engagé militairement contre les jihadistes depuis 2013 sans parvenir à mettre fin à la menace jihadiste.

D’abord confinée dans le nord du pays, la propagation jihadiste s’est étendue au centre et au sud du Mali, ainsi qu’aux Burkina Faso et Niger voisins.

Ayant depuis relancé ardemment la coopération avec la Russie, le Mali a reçu en mars 2022 plusieurs hélicoptères de combat et des armes. Le Mali a accueilli en grand nombre des instructeurs russes.

 

Suivez-nous sur Facebook sur