Kolondièba : ARRIVÉE DU GOUVERNEUR DE LA RÉGION SUR FOND DE TENSION

Le gouverneur de la Région de Sikasso, Bougouzanga Coulibaly, s’est rendu, le 7 janvier dernier, à Kolondièba pour calmer la population qui s’était révoltée, le 4 janvier, contre le préfet du Cercle et certains de ses collaborateurs. Le chef de l’exécutif régional a longuement échangé avec les représentants de la population locale sur les causes de ce mouvement de protestation.

La rencontre a eu lieu dans la salle de conférence Birama Kanté qui a refusé du monde. Un important dispositif des forces de l’ordre a été mis en place à cette occasion. Au cours des échanges, la population a exprimé son ras-le-bol et de façon déterminée au morcellement et à la vente anarchique des terrains sans l’implication de la mairie, et surtout à l’épineux problème entre l’entreprise chargée de la construction de la route et les populations (recrutement des travailleurs, licenciements arbitraires, salaires très bas). Les habitants de Kolondièba pensent que le préfet et certains de ses collaborateurs sont à la base de tous ces problèmes. C’est pourquoi ils ont demandé leur départ.
Pour apaiser la tension, le gouverneur a édifié la population sur l’attribution des terres et l’exploitation des carrières par les entreprises. Mais comme le dit un adage bien de chez nous: «le feu n’éteint pas le feu». Les révélations sur la mauvaise gestion du foncier ont mis aux prises deux élus communaux à la sortie de la salle de conférence. Il a fallu l’intervention de la foule pour les calmer. Cette altercation s’est passée au moment où le gouverneur donnait une interview à la presse. Donc il n’a rien vu. (Affaire à suivre).

Daouda D. KONé
AMAP-Kolondièba

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook sur