INSÉCURITÉ DANS LE SAHEL

Plus de 1.500 civils tués au Mali et au Burkina Faso entre mai et octobre 2019 selon Antonio Guterres

 

Le Secrétaire général des Nations Unies a alerté mardi sur l’augmentation de la violence et la récurrence de l’insécurité au Sahel. Alors qu’il participait au Forum de Paris sur la paix, Antonio Gutteres a déploré dans un rapport, l’incapacité de la Force conjointe à réduire cette violence dans la région. Au cours de ce Forum qui a pris fin le jeudi, 14 novembre 2019, des financements additionnels ont été annoncés pour soutenir la force du G5 Sahel.

Dans ce document, António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, a indiqué que « plus de 1.500 civils ont été tués au Mali et au Burkina Faso entre les mois de mai et octobre 2019 ».

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 19 NOVEMBRE 2019

KADOASSO I.

Source : Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook sur