Frontière Mali-Algérie : énième découverte d’armes de guerre

D’où viennent les armes découvertes à la frontière Mali-Algérie ? Il y a véritablement des non-dits dans cette énième découverte de cache d’armes de guerre.

 

En une année, la découverte des armes de guerre entre la frontière Mali-Algérie est considérable et relance en même temps la problématique de l’absence de l’Etat dans cette zone. SelonSahara Médiasde la  Mauritanie, les forces de défense de l’Algérie ont fait la découverte d’une cache d’armes dans l’extrême sud du pays le dimanche 11 août 2019. Citant le ministère algérien de la Défense nationale, Sahara Médias  a fait l’annonce  samedi de la découverte d’une cache d’armes et de munitions dans l’extrême sud du pays.

Comment est ce que cette prise a pu être réalisée ? Les autorités algériennes expliquent que cette découverte a été faite lors d’une patrouille de routine près de Tamanrasset. Curieusement, elles mettent en avant le fait qu’elle rentre dans le cadre des efforts déployés pour la lutte contre le terrorisme et la protection des frontières.

En clair : le communiqué publié par le ministère algérien de la Défense sur son site fait état de la découverte d’une mitraillette lourde 5.14 et ses munitions, 59 lance-roquettes type 82mm, 252 balles de calibre 23mm et 262 balles calibre 14.5mm.

Géographiquement, la localité de Tamanrasset est frontalière du nord Mali mais en pratique cette zone n’a jamais été véritablement sous contrôle de notre pays. Et les forces armées algériennes ont toujours gardé une emprise sur la zone. Qui a intérêt à faire transiter des armes dans cette partie de l’Algérie qui fait frontière avec notre pays ? Difficile pour nos voisins algériens de convaincre sur la provenance des armes. Ce que l’on sait, les groupes armés sont particulièrement actifs et mènent des combats féroces contre les forces onusiennes, celles des pays du G5 et celles de la force française Barkhane.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur