En un mot : La course à la notoriété

La course à la notoriété n’est plus l’apanage des seuls chroniqueurs radios, des vidéo mans et autres activistes. Elle a gagné les rangs des députés à l’Assemblée nationale, qui ont investi le terrain des premiers sur les réseaux sociaux ou même dans l’hémicycle.

Ainsi, pour épater les pauvres populations, nos honorables ont tous décidé de s’exprimer dans les langues nationales et surtout de s’attaquer aux forces étrangères françaises en particulier. Taper sur le pays d’Emmanuel Macron est devenu un acte héroïque et une source de popularité.

Cette fuite en avant populiste fait oublier l’irresponsabilité et la complicité des élus de la nation, qui ne demandent jamais de compte au gouvernement sur les accords et les mandats qui ont prévalu l’intervention des forces étrangères au Mali et sur les différentes lois de programmation militaire et de sécurité….Lire la suite sur Aumali

DAK

Source: L’Indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur