En un mot : Des états major divisés

Si pour Oumar Mariko, Choguel Maïga, Dramane Dembélé, Mohamed Aly Bathily, Me Mountaga Tall, Kalifa Sanogo, Mamadou Igor Diarra et bien d’autres, on reste sur la position « tout sauf IBK », pour d’autres le choix du 2e tour de l’élection présidentielle prévue ce dimanche entre le président sortant et Soumaila Cissé,  provoque de profondes dissensions à l’interne. Ainsi,  chez Cheick Modibo Diarra, Modibo Sidibé, Modibo Koné, Harouna Sangaré voire Housseini Amion Guindo, les militants et les soutiens ne s’accordent toujours pas sur l’attitude à tenir pour le dernier round de la présidentielle de cette année. Dans les heures à venir, il faut s’attendre à voir des partis ou de coalitions de partis volés en éclats.

En tous cas, l’heure de vérité a sonné pour de nouveaux acteurs politiques qui risquent d’être rattrapés par leurs paroles, espérons qu’ils en ont encore.

DAK

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur