Difficile recrutement des 10.000 soldats : Le Ministère de la Défense obligé de recourir aux sociétés de gardiennage !

Depuis plusieurs mois maintenant, le recrutement de 10.000 soldats a été officiellement lancé par le Gouvernement du Mali, mais le nombre peine à être atteint, car, apparemment, personne ne voudrait plus entrer dans l’armée. Selon nos investigations, les séries de massacres dernièrement perpétrées contre les Forces Armées Maliennes, ont largement contribué à accroître le degré d’hostilité de milliers de jeunes gens face au service militaire. Ceux-ci craignent de devenir des chairs à canon, une fois, dans l’armée.


Pour ce faire, le Ministère de la défense n’a eu autre choix que de recourir aux sociétés locales de gardiennage. Depuis plusieurs semaines, selon nos informations, une offre de recrutement a été déposée auprès de plusieurs sociétés de gardiennage afin que celles-ci puissent informer leurs agents éventuellement désireux d’entrer dans l’armée. Cette lettre circulaire rédigée par le Ministère de la Défense vise à débaucher les agents desdites sociétés de gardiennage pour rajouter aux effectifs militaires dans le but ultime d’atteindre, à tout prix, le nombre des 10.000 recrues.
Selon nos sources, nombreux sont ceux parmi les gardiens qui ont systématiquement décliné l’offre. Ils préfèrent, selon eux, « travailler paisiblement » à leurs postes plutôt que « d’aller se faire inutilement tuer au front ». Certains parmi ces gardiens, ont défavorablement réagi à l’offre de recrutement militaire, en affirmant clairement qu’ils n’ont « aucune confiance » en la façon dont l’armée malienne est gérée.


Ils assimilent cette gestion à une « combine assassine » qui ne profite qu’à la hiérarchie politico-militaire, donc, refusent de s’y « laisser piéger ». Quant aux hauts responsables des différentes sociétés de gardiennage contactées par le Ministère de la Défense, il en ressort que la moisson reste toujours moins bonne. Jusqu’ici, très peu d’entre elles ont positivement réagi à la lettre de recrutement, notamment, en incitant leurs employés à y répondre favorablement.
Dans les centres habituels de recrutement militaire, c’est loin d’être le traditionnel engouement connu des jeunes gens dès qu’on lance un avis officiel de recrutement dans les services de défense. Les potentiels candidats sont désormais réticents à se faire recruter. Pourtant, les forces armées nationales ont fort besoin de grossir leurs effectifs et devenir plus robustes face à l’ennemi. Elles doivent être nécessairement déployées sur le terrain de sorte à couvrir une plus large étendue du territoire national en vue de mieux protéger les populations et leurs biens. Mais, jusqu’ici, difficile de recruter à cause d’un manque de jeunes volontaires.
Moulaye Diop

Source: Le Point du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur