Dialogue national inclusif : IBK rassuré par les acteurs politiques

L’inquiétude par rapport à la tenue du dialogue national inclusif se dissipe. Le Front de Sauvegarde de la Démocratie (FSD-SAP), le Mouvement Force Démocratique pour la Prospérité (FDP-Malikoura) et la Coalition des Candidats pour le Mali (CCM) restent soudés derrière le Président IBK pour ses solutions de sortie de crise au Mali.

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, a rencontré le jeudi 17 Octobre 2019, dans la salle des banquets du palais présidentiel de Koulouba, les partis signataires de l’accord politique, non membres de l’EPM mais ayant pour seul souci le Mali.

Le Front de Sauvegarde de la Démocratie (FSD-SAP), le Mouvement Force Démocratique pour la Prospérité (FDP-Malikoura) et la Coalition des Candidats pour le Mali CCM étaient venus échanger avec le Chef de l’Etat sur le dialogue national inclusif, en cours dans notre pays.

Messieurs Djibril Tall et Amadou Thiam ont témoigné de leur gratitude au Président IBK, pour son amour pour le Mali, son esprit de paix et de grand rassembleur pour le Mali. Tous ont jugé opportun la vision présidentielle de favoriser la création de cet espace d’échanges et de concertation qui est le dialogue national inclusif, et encouragé le Président de la République, à continuer à rassembler les Maliens dans leur entièreté, chose qu’il a toujours faite en mettant tout de côté quand il s’agit du Mali.

Le FSD-SAP, le FDP-Malikoura et le CCM ont demandé au Chef de l’Etat de continuer ses efforts afin d’amener ceux qui ne sont pas dans le Dialogue National Inclusif autour de la table. Avant de rassurer IBK de leur soutien et de leur engagement total et citoyen quand il s’agira de l’émergence d’un Mali de paix où il fait bon vivre. Ainsi déclarera le porte-parole du FSD-SAP, Djibril Tall : « Votre foi en Dieu et votre amour pour le Mali, vous ont amené à un moment historique de la vie de la Nation à tendre vos mains à tous les Maliens, notamment les partis politiques et toute la société civile. Et, surtout votre humilité à accepter un document consensuel qui a répondu à nos aspirations. Péripéties d’une démarche, cet accord ne serait possible, si votre engagement personnel à bâtir un Mali de paix, de sécurité et de développement n’avait pas été ».

Le Président Kéita a réitéré sa main tendue et sa disponibilité à continuer à discuter avec tous, même quand il s’agira d’aller les trouver chez eux à domicile. Car rien ne vaut le Mali et surtout quand il s’agit d’un devoir de génération pour l’avenir de tous dans un Mali souverain et apaisé allant debout vers son développement.

Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur