Défis et enjeux sécuritaires au Sahel: Information autour de quatre objectifs principaux

Identifier les principales causes du phénomène de terrorisme et d’extrémisme violent sévissant dans l’ensemble de la zone sahélienne, faire le point de l’évolution du phénomène depuis la crise de 2012 au Mali, dégager état d’avancement concernant les principales dispositions prises au plan national, régional et international et indiquer les défis à relever à court, moyen et long termes, sont des objectifs de communications à livrer pour mieux informer les participants au forum sur les défis et enjeux sécuritaires au Mali et au Sahel.

Le forum sur les défis et enjeux sécuritaires au plan national et sécuritaire, face au phénomène de terrorisme et d’extrémisme violent au Sahel s’est tenu, le jeudi 11 avril dernier, au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale. L’ouverture de ce forum a été présidée par le Secrétaire Général du Ministère, Mahamadou Amadou Maïga, devant une soixantaine de participants venus de tous les Départements et institutions étrangères spécialisés.

Pour le Secrétaire du MAECI, en ces temps de terrorisme, le Sahel cristallise toutes les attentions et les enjeux liés à sa sécurité sont les questions de paix et de sécurité mondiales.

S’agissant de la nature du défi qui est celui du Sahel, il dira que, l’ambassadeur Al-Mamoun Baba Lamine Kéïta et Mohamed T.F Maïga qui ont une expertise avérée en la matière vont décortiquer le thème en apportant la réponse à la question: «Quelle réponse sécuritaire apportée?».

Dans sa présentation, M. Mohamed T.F Maïga a fait savoir que les défis et enjeux portent également sur d’autres points d’observations à savoir : Un contexte sociopolitique marqué par une faiblesse structurelle et organisationnelle des forces nationales de défense et de sécurité consécutive à une conjonction de facteurs internes et externes ayant engendré une grave crise politico-militaire qui a ébranlé les fondements de l’Etat et de la Nation depuis 2012.

L’extrémisme violent, en dépit de l’horreur de ces actes, se développe à cause de la paupérisation des masses populaires, de l’analphabétisme et du chômage des jeunes qui deviennent une proie facile pour le recrutement dans les organisations terroristes.

Ayant pour but d’appuyer le Gouvernement du Mali dans ses efforts de réalisation des objectifs globaux, la Cellule d’Appui à la Coordination des Stratégies Sahel et à la Mise en œuvre de l’Accord pour la Paix (CASMAP) vise à :

«Assurer la durabilité des efforts visant à traiter les défis du Sahel ; Maintenir l’attention sur les plus importants défis de la région ; Faciliter la convergence des points de vue sur les priorités dans les initiatives régionales du Sahel ; Assurer le suivi des progrès et des réalisations, notamment à travers la coordination de soutien de la communauté internationale… ».

Ousmane MORBA

Source: L’Observatoire
Suivez-nous sur Facebook sur