Dan Amassagou sonne sa révolte : La Milice désormais hostile aux Fama et à l’Etat

Après son retrait du DDR, ce mercredi 10 avril 2019, les combattants de la milice dogon auraient empêché plusieurs patrouilles des FAMA dans la région de Mopti. Refus de dépasser certains cheeckpoints ( poste de contrôle) de la milice de Dan Amassagou.

Ce mercredi 10 avril, le chef de la milice, Youssouf Toloba, aurait informé le gouverneur de la région de venir récupérer les 04 véhicules pickups des Fama qui leur avaient été remis par le premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga. Ces véhicules leur auraient été remis afin qu’ils fassent campagne pour le candidat Ibrahim Boubacar Keita en 2018, rapportent nos sources.

Les responsables de la milice se disent trahis par le premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga qui leur aurait fait plusieurs promesses la veille des élections présidentielles en cas de réélection d’IBK.

La milice dogon aurait aussi informé les transporteurs de la région de Mopti de mettre fin aux paiements des taxes auprès des Fama pour les escortes des véhicules dans la région de Mopti.

Selon certains responsables de la milice dogon ,les frais des escortes devraient être payés aux combattants de la milice et non aux FAMA. Dan Amassagou aurait aussi interdit toute présence des Famas dans ses différentes bases sous peine de représailles. Selon certaines de nos sources sécuritaires, chaque passager, traversant une position de la milice, devrait désormais payer la somme de 1000 FCFA pour participer à l’effort de guerre.

Ainsi, toujours selon nos contacts sécuritaires, au regard de cette situation de frustration et de défiance, le gouverneur Sidi Alassane Touré de la région de Mopti, aurait informé le pouvoir central afin que des dispositions à puissent être prises. Il aurait ordonné aux Famas de rester dans leurs différents camps.

 

Source: figaromali

Suivez-nous sur Facebook sur