Boulkessy : 15 suspects interpellés et 11 motos brûlées

«Vous avez le devoir de combattre, c’est votre mission. Il faut que vous soyez vigilants parce que nous sommes en guerre contre un ennemi sans foi qui s’adapte à tout comportement».


Ces propos du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, tenus la semaine dernière lors de son déplacement à Gao, ont dû véritablement galvaniser nos troupes, fouettant leur ardeur au combat. Le chef suprême des Armées s’était adressé aux soldats en marge de sa visite aux blessés de l’ignominieuse attaque d’Indelimane survenue quelques jours plus tôt. Le président Keïta a insisté aussi sur le souci quotidien du gouvernement de renforcer les capacités de nos forces de défense et de sécurité en équipements.
Les militaires ont sans doute décidé de donner une suite aux instructions du commandant en chef. Sur les différents théâtres d’opérations, ils continuent en effet à marquer des points contre un ennemi qui se dérobe à la confrontation directe, préférant attaquer par traitrise.
Les opérations en cours sont très souvent couronnées de succès. Ainsi, l’Armée annonce que dans la journée du mardi dernier, les soldats ont interpellé quatre suspects appartenant aux Groupes armés terroristes à Boulkessy, dans la Région de Mopti. Dans la même journée, les militaires maliens en compagnie de leurs partenaires de la Force française Barkhane et des alliés de la Force conjointe du G5 Sahel ont interpellé toujours à Boulkessy 11 suspects terroristes. Cette opération, ajoute la même source, a également permis de brûler 11 motos à Boulkessy. Décidément, cette localité de Boulkessy et ses environs était devenue un repaire des terroristes. Ce n’est donc pas étonnant que les ennemis de la paix aient décidé d’attaquer le camp militaire qui les gênait dans leurs mouvements dans la zone.

Massa SIDIBÉ

Source: L’Essor-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur