BARKHANE : Onze cadres des Forces Armées Maliennes en immersion au sein de la Force Barkhane

Onze cadres des Forces Armées Maliennes viennent d’achever leur stage en immersion au sein des groupements tactiques désert (GTD) de la force Barkhane. Pendant trois semaines, courant août, ces officiers et sous-officiers ont vécu au rythme des sections de la mêlée et des unités logistiques françaises.

 

Le 22 août dernier à Gao, ils ont été félicités par le représentant du commandant de la force Barkhane à Gao et dans le nord du Mali lors d’une remise solennelle d’attestation de fin de stage.

Un partage d’expérience dans un large spectre d’activités

Au cours de leur période en immersion, les stagiaires ont tenu leur rôle de chef. Ils ont participé à la planification des opérations et à la rédaction des ordres. Ils ont dirigé eux-mêmes des séances d’instruction et commandé sur le terrain.

Deux des stagiaires ont été insérés dans des unités du groupement tactique désert logistique, et deux autres au sein du groupement tactique désert « Edelweiss » à dominante cavalerie, à Gao. Les sept derniers stagiaires ont été intégrés au sein du groupement tactique désert « Belleface » : trois à Gao et quatre sur l’emprise française de Gossi. Ils ont été formés dans des domaines aussi divers que la maintenance des véhicules, le tir au mortier de nuit, la conduite de patrouilles ou le commandement d’une force de réaction rapide.

« Le bénéfice est mutuel » commente le Lieutenant Geoffroy du GTD « Belleface »  responsable de stage, avant de poursuivre « nos camarades maliens nous ont donné des conseils pédagogiques utiles pour que les cours de nos instructeurs français s’adaptent au mieux à un auditoire militaire local. Nous avons également beaucoup appris sur leurs procédures et leur culture ». La connaissance mutuelle est au cœur des objectifs du stage.

Combattre avec les forces partenaires

Le colonel Emmanuel Violante-Charbuy, représentant du commandant de la force Barkhane à Gao et dans le nord du Mali, s’est adressé aux cadres maliens en préambule, à la remise des attestations de réussite au stage d’immersion : « Vous avez été sélectionnés car vous êtes parmi les meilleurs, et votre présence parmi nous, nous a beaucoup apporté » a-t-il précisé, « vous avez démontré votre capacité à penser, préparer et conduire des opérations militaires pour que nous combattions ensemble l’ennemi, et non côte à côte. Je vous félicite tous pour votre motivation et votre implication personnelle. Ce stage nous a permis de mieux vous connaître : nous n’hésiterons pas à partir au combat avec vous ! »

Les chefs de corps des différents groupements tactiques ont tenu à être présents avec leurs responsables de stage pour procéder aux remises d’attestations aux militaires maliens qu’ils ont accueillis. Le commandant Sidi, chef du centre d’opération du commandement du Secteur 1 des Forces Armées Maliennes, conclut : « Les stages en immersion sont d’excellentes choses ; chacun, de part et d’autre, vient étoffer sa boîte à outils pour améliorer continuellement notre compréhension mutuelle et notre efficacité sur le terrain. Le partenariat militaire opérationnel entre nos deux armées nous enrichit tous considérablement. »

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Sources : État-major des armées Droits : Ministère de la Défense

Suivez-nous sur Facebook sur