ATTAQUE DU CAMP MILITAIRE DE DIOURA :Un proche de la CMA à la base de l’attaque

Un camp de l’armée malienne a été, le week-end, pilonné par un déserteur de l’armée malienne, proche de la CMA, juste après l’annonce de la suspension de la participation de la CMA au cadre de concertation nationale et au comité de suivi de l’accord (CSA). Une manière de faire Gouvernement accepter ses exigences?

 

 

Malheureusement, chaque fois que le Gouvernement et la CMA entrent en dissension, nos militaires font les frais au front. Il ya quelques jours, la CMA a officiellement suspendu sa participation au cadre de concertation nationale et au comité de suivi de l’accord (CSA) jusqu’à nouvel ordre pour protester contre le décret N°200 P-RM instituant l’opération “Dambe” et de l’arrêté N°532 MDAC du 8 Mars 2019 portant création des Bataillons d’Unités Spéciales (B-US) dans les régions de Gao, Kidal, Ménaka et celles du Centre par le Gouvernement. La CMA est le seul mouvement signataire de l’accord qui désapprouve ces décisions.

De simple communiqué, la CMA via sa cellule terroriste dirigée par Ba Ag Moussa vient de porter un coup dur à la nation malienne. Une manière de faire la pression sur nos autorités afin qu’elles cèdent une fois aux exigences des bandits de Kidal.

L’attaque du camp militaire de Dioura qui a fait une vingtaine de morts et des blessées était dirigée par Ba Ag Moussa, un déserteur de l’armée malienne proche de la CMA et membre influent du JNIM (Jamma’at Nustra Al Islam Wal Musilimin) d’Iyad Ag Ghali. Qui connait le rapport entre Iyad et la CMA, sait bien que l’attaque de Dioura est tout sauf une coïncidence. La CMA, à travers sa cellule terroriste, veut faire la pression sur Bamako afin de céder à ses exigences.

Selon nos sources, la complicité entre la CMA et le groupe terroriste dirigé par Iyad est tellement grande que ces deux entités partagent souvent les butins de guerre. La CMA récupère les véhicules et le groupe terroriste gardent les armes et munitions sur le dos de l’Etat, malgré la signature de l’accord. Il est donc grand temps que nos autorités comprennent que la CMA n’est pas et ne sera jamais sincère avec le Mali. Sinon tous les groupes armés ont condamné l’attaque contre le camp de Dioura sauf la CMA jusqu’au moment où nous nous mettions sous presse. Il y a donc des signes qui ne trompent pas.

Y.Doumbia

L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur