Attaque contre le car de SONEF ayant fait 14 morts, le mardi 3 septembre dernier Le GSIM fuit ses responsabilités en se confondant en excuses

 

Dans une déclaration rendue publique hier, le « Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  » (GSIM) a revendiqué sa responsabilité dans l’attaque à l’engin explosif qui a visé un car de la compagnie SONEF Transport, le mardi 3 septembre dernier, à une trentaine de kilomètres de Douentza.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur