Arrivés mercredi après-midi à Conakry Les corps sans vie des trois casques bleus assassinés seront inhumés ce vendredi Des gendarmes guinéens attendus à Bamako pour l’enquête

C’est dans l’après-midi du mercredi 27 février que les corps sans vie des trois casques bleus guinéens assassinés à Siby sont arrivés à Conakry.

C’est dans l’après-midi du mercredi 27 février que les corps sans vie des trois casques bleus guinéens assassinés à Siby sont arrivés à Conakry.Les dépouilles de ces trois victimes, escortées par des responsables militaires de la MINUSMA,  ont été reçues par le  ministre d’Etat chargé de la Défense nationale de Guinée, le haut commandement de l’armée nationale et les familles et proches des victimes.

Tout en réaffirmant l’engagement de son pays pour la paix et la sécurité au Mali, le ministre de la Défense de la Guinée a déclaré : « Le Mali étant un pays ami et un pays frère de la Guinée, le gouvernement s’engage  davantage à continuer sa participation aux opérations de maintien de la paix pour la stabilisation ».

Les trois casques bleus à savoir l’Adjudant-chef Ismaël Bangoura, le Sergent-chef  Yves Makambo Haba et le Sergent-chef Michel Théa  seront inhumés, ce  vendredi à Conakry,  après un ultime hommage qui leur sera rendu dans un  camp militaire  de la capitale guinéenne.

Des gendarmes guinéens attendus dans les prochains jours

De source proche de l’enquête, des gendarmes guinéens sont attendus,  dans les prochains jours,  dans notre pays. Ils viendront épauler la gendarmerie malienne et la MINUSMA dans l’identification des  auteurs de ce triple assassinat et leur traduction en justice.

Notons que plusieurs unités spécialisées de la gendarmerie malienne sont déjà à pied d’œuvre  pour élucider,  dans les plus brefs délais,  cette douloureuse affaire.

A.DIARRA

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur