Affamer pour maintenir la déstabilisation: Les terroristes au Centre, l’Etat au reste !

Cela fait plusieurs années que le travail lié à la terre, aux animaux et à l’économie culturelle (le pays Dogon est (était !) au cœur du tourisme malien) est compromis par ceux qui ont pris les armes contre la nation.

Cette année (de bonne pluviométrie), les Jihadistes du Macina (en sous-main pour Kidal, via Iyad et via Etat islamique) ont décrété; et spécialement plus pour le pays Dogon: “Zéro champ sera cultivé”. Qui peut quelque chose contre?

Le gouvernement est parti pour ne pas gêner les terroristes. Seuls la Minusma et Barkhane sont sur place avec les gros moyens à même de vider les terroristes en une journée.  Mais, ces deux forces ont l’air d’avoir besoin des terroristes. Tous les Maliens sont convaincus qu’ils les aident.

Donc, Allah reste le seul espoir des populations – tuées par d’autres aux cris d’”Allah”. Oui, ce sont les musulmans qui tuent les musulmans au Mali! C’est vrai qu’ils ont commencé à tuer des chrétiens aussi (Sobane, 101 massacrés sous les yeux des forces internationales).

C’est vrai, le gouvernement a déserté le nord et le centre pour ne pas gêner jihadistes, terroristes et coupeurs de routes. Mais, cette année, il fait mieux pour contenter. Il refuse de donner l’engrais subventionné aux agriculteurs du sud. Nous tirons vers la fin de l’hivernage.

Les cotonculteurs ont été servis à temps. Le coton, d’abord, ça ne se mange pas, mais en plus, il est vendu à l’extérieur à plus de 98%. L’argent récolté étant pour ceux d’en hauts. Comme dans d’autres domaines, on a l’impression que le trio (terroristes, communauté internationale et gouvernement) a décidé de généraliser la famine dans tout le Mali cette année.

Couplée avec le manque de soin, il est aujourd’hui une gageure que de se faire opérer dans les trois hôpitaux de Bamako. Donc au Mali. Au lieu de se donner la main, les Maliens attendent toujours un sauveur. Il viendra d’où? C’est sur la Russie (qui vote contre eux aux Nations unies!) qu’ils comptent depuis la signature d’un torchon qu’ils appellent Accord.

A.Tall

Le Démocrate

Suivez-nous sur Facebook sur