Sommes-nous devenus les damnés de la planète terre

Après les aveux du Président IBK dans Jeune Afrique du 30 juin 2019 et de son fils Karim Keita à l’Assemblée nationale française, je me suis demandé si nous ne sommes pas devenus les damnés de la terre.

 

Selon IBK : «Nous avons acquis auprès de la France un transport de troupes Casa et deux hélicoptères Puma, lesquels, hélas, sont encore cloués au sol faute de maintenance appropriée.» Fin de citation, il dit bien : «faute de maintenance appropriée».

Après avoir lu les propos du chef d’État malien, je suis devenu mentalement groggy, les jours suivants. Malheureusement, pour moi, le pire était à venir, vendredi 12 juillet 2019, le député et Président de la commission de la défense, de la Sécurité et de la Protection Civile, le fils du Président Karim Keita a confirmé les propos de son papa lors d’une table ronde à l’AG française. Alors là, mentalement je suis devenu KO (Knockout) raison pour laquelle j’ai eu du mal à écrire ces quelques lignes.

Je me suis posé mille et une questions ? Mais comment est-ce possible ? Le Mali est-il encore un État ? J’en doute.

Deux (2) hélicoptères pour la défense et la sécurité des Maliens (20 millions d’habitants), de la patrie (1 240 000 km2) contre les terroristes et les ennemis endogènes et exogènes sont cloués au sol faute de maintenance appropriée selon le chef suprême des armées le Président IBK, waou !

De l’autre côté, en cinq (5) ans en plus de la maintenance régulière, l’état malien a eu les moyens nécessaires pour rénover à deux (2) reprises (l’intérieur comme l’extérieur) l’avion de la discorde oops l’avion présidentiel. L’avion dont nul ne connait le coût d’achat réel tantôt le Président IBK disait 18 milliards FCFA, tantôt son ancien PM Moussa Mara disait 20 milliards FCFA.

Pis, le sieur commission de la défense, député d’abord donc un des porte-paroles de la population, la voix de sans voix, l’œil et la bouche du peuple n’a pu rien dire si ce n’est pas de confirmer les propos de son Papa le «Boi National». Mon Dieu, pas d’enquêtes, pas de sanctions, en un mot rien quoi, tout va bien quoi et pourtant, le Mali est un pays qui est en guerre, je te tire mon chapeau, le fiston national.

Karim Keita occupe le poste stratégique de Président de la commission de la défense nationale et c’est à travers cette commission que notre Parlement exerce un contrôle sur la politique de défense.

Outre cela, on nous fait savoir que malgré que c’étaient des appareils d’occasion avec des problèmes connus, la première commande a été faite et livrée, le 16 octobre 2016, pour la somme de 3,87 milliards FCFA et la seconde livraison a eu lieu début 2017 pour un coût total de 3,46 milliards. Chose plus grave, on nous a fait savoir que le fournisseur Airbus a été payé cash et non pas par transfert bancaire, mes respects le gouvernement malien.

Nous nous rappelons également cette année de l’anniversaire rocambolesque du Général fêtard, directeur des Services de renseignements du Mali qui a coûté plus d’une centaine de millions de FCFA, selon Jeune Afrique, on peut fêter ses 50 ans à des millions de FCFA, mais l’État ne peut pas maintenir l’entretien de nos hélicoptères.

Qu’avons-nous fait du Mali de Modibo Keita ?

Il nous faut une Renaissance du Mali et de l’homme malien.

«Nos descendants ont des droits sur nous»

Washington D.C. l

Issa Balla Moussa Sangaré

Source: Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur