Lettre à grand-père : Cher grand-père, la femme promue et déchue au Mali…

Je t’envoie cette dixième lettre, grand-père pour dénoncer auprès de toi, la violation au Mali des 10 commandements de Moïse, surtout le 10ème, la loi 052.  Oui grand-père, à peine applaudi pour avoir arraché un baobab avec cette loi, le Mali replante l’arbre en la violant à seulement un an.

 

La promotion féminine et le genre étaient devenus  un rêve à moitié remporté mais aussitôt, elle redevient un cauchemar, une autre lutte à gagner.

Je sais que tu ne comprends rien en tout ça, grand-père. Je te parle d’une loi votée au Mali et qui attribue à la femme un quota de 30 % à tous les postes électifs et nominatifs au Mali. C’était en décembre 2015. Trois ans après, le premier gouvernement va même à 34 %. Applaudi à sa juste valeur par le monde entier.

Triste grand-père, cette loi connait sa première et sa dernière application. Le tout récent gouvernement n’a attribué que 24 % de postes aux femmes, en violation flagrante de la loi 052 au vu et su de tous. Un réveil brutal pour la gent féminine et tous les aspirants à une égalité de chance et de droit entre la femme et l’homme. Dur et dur, Oui ! Grand-père. Si la même main qui fait la loi, la viole, où irons nous ?

Cher grand-père, j’espère que pour toi aussi, la femme n’est pas seulement le foyer, la cuisine et le soin des enfants ? Cher grand-père, ici les choses ont évolué, on a vu que la femme peut, elle aussi, travailler dans les bureaux, être commandant, gouverneure, ministre et même présidente. Elles ont montré la preuve partout dans le monde.

Oui ! Grand-père, c’est une femme épanouie qui construit un foyer épanoui, fait des enfants épanouis pour un pays épanoui dans un monde épanoui.

Cher grand-père, le développement est humain et non seulement infrastructurel. C’est pourquoi, le monde a décidé de promouvoir la femme et la jeunesse.

Cher grand-père, si tu connais quelqu’un qui connait quelqu’un, qui connait l’autre, dis lui de dire à l’autre de tout faire pour  que cette loi triomphe de la désuétude. Oui grand-père, pourquoi pas un comité de suivi pour l’application de la loi 052 afin que ce comité attaque toutes les décisions qui violeraient cette loi devant la Justice au Mali. Pourquoi pas ?

Cher grand-père, ne me juge pas de féministe, je suis juste contre l’injustice sur toutes ses formes et la justice pour quoi que ce soit.

Je te laisse ici, grand-père, j’ai un programme de cours en vue d’apprendre à tous les enfants du Mali que quand l’hymne se chante, on doit se lever vite, on se tient droit et mouvoir sa langue même si on ne sait pas le chanter. Pas comme grand-père Sidati l’a fait. Meilleure santé pour vous grand-père, et vive la femme. Vive la loi 052 ! A mardi prochain ! Inch’Allah !

Lettre de Koureichy 

Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur