Déclaration des associations professionnelles de la presse

Nous avons appris avec regret l’inculpation de notre confrère, Tiégoum Maiga, le jeudi dernier.

Un tweete regrettable est à l’origine de cet emprisonnement, suite à une plainte de la présidence de la république. Regrettable, d’autant plus que l’intéressé, lui-même, Tiégoum Boubèye Maiga a reconnu son erreur et a présenté ses excuses.

En cette circonstance difficile pour lui et ses proches, nous sollicitons auprès des plus hautes autorités du pays la clémence. Celle-ci est aussi demandée auprès de la justice, qui doit croire en la bonne foi de notre confrère, lequel a reconnu l’erreur.

Vivement une clémence en faveur de Tiégoum Boubèye Maiga dont le procès est annoncé pour le 4 fevrier prochain.

Ont signé

1 Dramane Aliou Koné, président de la Maison de la presse

2 Chahana Takiou, président du Groupe patronal de la presse écrite

3 Bassidiki Touré, président de l’Assep

4 Bandiougou Danté, président de l’URTL

5 Modibo Fofana, président APPEL- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur