Yvan Guichaoua, Cherceheur à la School of International Studies de Bruxelles sur la guerre au sahel « Le départ des forces étrangères n’a aucune chance d’advenir dans un futur proche »

Le chercheur Yvan Guichaoua, de la School of International Studies de Bruxelles, commente les choix stratégiques au Sahel où le rôle et l’utilité des forces internationales sont remis en question.

U.S. Army National Guard Sgt. Gabriel Mancera, 3rd Battalion, 144th Infantry Regiment, Task Force Bayonet, carries his rucksack to his defensive position during the first day of a French Desert Commando Course at the Djibouti Range Complex near Arta, Djibouti, Nov. 26, 2017. The 12-day course will expose service members to the fundamentals of desert combat, survival, and troop movements while also bridging language and cultural barriers between the French and American troops. (U.S. Air Force photo by Staff Sgt. Timothy Moore)

 

Il estime aussi qu’il est temps de discuter avec les djihadistes. Alors que la présence et l’utilité des forces internationales au Sahel sont de plus en plus discutées, le chercheur Yvan Guichaoua estime leur retrait improbable « dans un proche avenir ».

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur