Brèves du Mardi le 22 Janvier 2019

Saccage d’une école à Attara dans le cercle de Niafunké : l’URD invite le gouvernement à prendre des mesures urgentes et concrètes contre les forces du mal


Le parti de la poignée de main a condamné avec la dernière rigueur le saccage, dans la journée du 17 janvier 2019, d’une école à Attara dans la commune de Soumpi, cercle de Niafunké (région de Tombouctou) par des hommes armés. Aussi, déplore-t-elle le fait que toute la documentation de l’école soit détruite et que les enseignants soient chassés de ladite localité. « L’URD condamne avec la dernière énergie ces actes inacceptables et intolérables », écrit le bureau exécutif national du parti de l’honorable Soumaila Cissé.
A en croire ce parti, s’attaquer à l’éducation des enfants, par l’incendie ou la destruction des écoles, constitue un acte aux conséquences très lourdes sur l’avenir de ce pays. C’est pourquoi l’URD estime que ces actes doivent obliger tout gouvernant, épris de paix et de justice, soucieux de l’avenir des enfants, à prendre des mesures urgentes et concrètes pour non seulement circonscrire ce nouveau mode opératoire des forces du mal, mais aussi et surtout pour sécuriser les personnes, leurs biens et tous les symboles de l’Etat », précise le communiqué avant d’affirmer sa solidarité aux populations victimes.

Attaque de Aguelhok du 20 janvier 2019 : l’URD exhorte la communauté internationale à poursuivre ses efforts de sécurisation et de stabilisation du Mali aux côtés des FAMa
Pendant que les Maliens fêtaient le 58ème anniversaire de l’armée malienne, des hommes sans foi ni loi avaient aussi leur plan. Ils ont attaqué la position des casques bleus de la MINUSMA et ont tué au moins 10 personnes et fait 25 blessés du côté des casques bleus. Le parti du chef de file de l’Opposition a, comme il l’a toujours fait, condamné avec fermeté ces actes terroristes et barbares. Il a présenté ses sincères condoléances aux familles des disparus, à la MINUSMA et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.
Le parti de la poignée de main a félicité les casques bleus de la MINUSMA d’avoir repoussé ces attaques et repris les positions attaquées.
Soumaila Cissé et ses militants ont, face à la gravité de la situation sécuritaire au Mali, invité une fois de plus la communauté Internationale à renforcer son assistance au Mali.

58e anniversaire de l’armée nationale : Remise symbolique de clé de logement social par le Président de la République
Après la cérémonie de prise d’armes ce dimanche 20 janvier 2019, le chef de l’État, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est rendu à Kambila à quelques kilomètres de Kati. Au cours de sa visite des logements de type F4 et F2, le locataire de Koulouba a remis symboliquement la clé d’un logement de type F4 au capitaine Seyan Diop 312e E.S de l’armée de terre. Ce geste entre dans le cadre du souci du chef de l’État au bien-être des militaires de son pays. À cette occasion, le chef de l’État a confié à la presse : « Et, on va continuer, je pense que l’objectif c’est qu’à terme, tout FAMA ait un logement décent. C’est notre ambition et nous souhaitions que Allah Soubhana Wat’Allah nous permette de le réaliser pour l’honneur du Mali pas pour mon plaisir démagogique, mais pour l’honneur du Mali, pour ceux-là qui sont quelques fois allés jusqu’au sacrifice suprême ». Cette rencontre a été l’occasion pour les techniciens en charge de ces ouvrages d’échanger avec le chef de l’État.

Insécurité : AQMI revendique l’attaque d’Aguelhok
L’attaque du contingent tchadien de la MINUSMA au Mali le dimanche 20 janvier 2019 et ayant coûté la vie à huit (8) Casques bleus selon le communiqué de la MINUSMA publié le même jour a été revendiquée par AQMI, Al-Qaida au Maghreb Islamique. Ce groupe justifie cette attaque comme une réponse à la visite du Premier ministre israélien au Tchad ce 20 janvier. Depuis le dossier palestinien, nous savons qu’Israël est devenu un ennemi juré pour les djihadistes.

Inégalités dans le monde : La fortune des riches a augmenté de 12%, celui des pauvres diminués de 11% selon Oxfam
L’ONG internationale, Oxfam, a publié hier son rapport sur les inégalités dans le monde intitulé « Services publics ou fortunes privées ? » Ce document fait état d’une réalité palpable, mais déplorable. Depuis 2008, les riches occupent leur position de riche et les pauvres leur position de pauvre. Aux dires d’Oxfam, des millions de personnes vivent dans une extrême pauvreté alors qu’il n’y a qu’une minorité qui empoche une somme considérable.
Depuis la crise financière de 2008, le nombre de milliardaires n’a cessé d’augmenter en se doublant. La richesse des plus opulents du monde s’est accrue de deux milliards de plus par jour, note Oxfam. En 2018, leur fortune a augmenté de 12%.
Quant aux pauvres, leur richesse a diminué de 11%. Cette population mondiale pauvre est évaluée à 3,8 milliards de personnes.
En Afrique subsaharienne, mentionne ce rapport, l’extrême pauvreté est en hausse et près de 3,5 milliards de personnes vivent dans le monde avec moins de 5,5 dollars par jour. « Notre économie doit être profondément transformée. Tout le monde doit avoir accès aux soins de santé, à l’enseignement et aux autres services publics nécessaires. Pour faire de cette exigence une réalité, il faut que les grosses fortunes et les entreprises payent leur juste part d’impôts. C’est seulement ainsi que l’écart entre pauvres et riches pourra drastiquement se réduire », lit-on sur le site d’Oxfam international.

RDC : L’investiture de Félix Tshisekedi Reporté
L’investiture de Félix Tshisekedi qui était prévue pour aujourd’hui mardi 22 janvier 2019 a finalement été reportée pour le jeudi 24 janvier. Elle se fera au palais de la nation. « L’investiture interviendra ce jeudi 24 janvier. En tout cas, nous faisons tout pour que toutes les dispositions – sécuritaires, protocolaires – soient prises concernant l’organisation de la cérémonie ce jour-là », a expliqué le porte-parole du nouveau président Félix Tshisekedi, Vidiye Tshimanga.

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur